Retenu par le maillot dans le rectangle par Jerry Akaminko (Eskisehirspor), l'attaquant d'Anderlecht s'est effondré comme s'il avait été renversé par le métro à la station Saint-Guidon. Les Black Stars pensaient avoir fait la différence en menant 2-0 grâce à Badu (40e), auteur du premier goal de cette Coupe d'Afrique après 220 minutes stériles, et Kwadwo Asamoah (50e). Mais les Congolais n'ont rien lâché et sont parvenus à arracher le point du nul grâce à leur pépite Mputu (53e) et au penalty de Mbokani (69e). Les Black Stars ont ainsi pu mesurer contre la RDC le poids des absences de leurs vedettes "européennes" (les frères Ayew, Essien, Kevin Prince Boateng, Muntari). Brouillons et peu aidés par un Asamoah Gyan à la maladresse désormais légendaire et auteur d'un beau loupé seul devant le but (25e), les troupes de James Appiah ont montré quelques failles béantes. A commencer par celles de leur défense, trop souvent ballottée par les dribbles de Mputu, l'un des rescapés de la belle campagne de 2006 (quart de finale), ou de Mbokani. Landry Mulemo (Courtrai), Zola Matumona (ex-AEC Mons), Chancel Mbemba (Anderlecht) et le gardien Parfait Mandanda (Charleroi) ne sont pas montés au jeu. A 19 heures: Mali-Niger. (STEPHANE DE SAKUTIN)

Retenu par le maillot dans le rectangle par Jerry Akaminko (Eskisehirspor), l'attaquant d'Anderlecht s'est effondré comme s'il avait été renversé par le métro à la station Saint-Guidon. Les Black Stars pensaient avoir fait la différence en menant 2-0 grâce à Badu (40e), auteur du premier goal de cette Coupe d'Afrique après 220 minutes stériles, et Kwadwo Asamoah (50e). Mais les Congolais n'ont rien lâché et sont parvenus à arracher le point du nul grâce à leur pépite Mputu (53e) et au penalty de Mbokani (69e). Les Black Stars ont ainsi pu mesurer contre la RDC le poids des absences de leurs vedettes "européennes" (les frères Ayew, Essien, Kevin Prince Boateng, Muntari). Brouillons et peu aidés par un Asamoah Gyan à la maladresse désormais légendaire et auteur d'un beau loupé seul devant le but (25e), les troupes de James Appiah ont montré quelques failles béantes. A commencer par celles de leur défense, trop souvent ballottée par les dribbles de Mputu, l'un des rescapés de la belle campagne de 2006 (quart de finale), ou de Mbokani. Landry Mulemo (Courtrai), Zola Matumona (ex-AEC Mons), Chancel Mbemba (Anderlecht) et le gardien Parfait Mandanda (Charleroi) ne sont pas montés au jeu. A 19 heures: Mali-Niger. (STEPHANE DE SAKUTIN)