Le Mali signe ainsi la première victoire du tournoi, lors d'une journée qui aura vraiment lancé la compétition après les tristes 0-0 de la veille (Afrique du Sud-Cap-Vert et Angola-Maroc, dans le groupe A).

Dieumerci Mbokani, auteur de l'égalisation (2-2) en transformant un penalty qu'il avait lui-même obtenu, est le responsable du couac ghanéen. Retenu par le maillot dans le rectangle par Jerry Akaminko (Eskisehirspor), l'attaquant d'Anderlecht s'est fait justice lui-même.

Les Black Stars pensaient avoir fait la différence en menant 2-0 grâce à Badu (40e), auteur du premier goal de cette Coupe d'Afrique après 220 minutes stériles, et Kwadwo Asamoah (50e). Mais les Congolais n'ont rien lâché et sont parvenus à arracher le point du nul grâce à leur pépite Mputu (53e) et au penalty de Mbokani (69e).

Le quatrième nul en quatre rencontres a failli se produire lors du match suivant. Mais le capitaine malien Seydou Keita (ex-FC Barcelone) a délivré les siens en profitant d'une mauvaise sortie aérienne du gardien nigérien Kassaly Daouda (84e).

Le Niger emmené par Maazou (ex-Lokeren et Zulte-Waregem), pour sa deuxième participation seulement à une CAN (après 2012) et trop timide offensivement, a échoué à glaner le premier point de son histoire dans le tournoi.

Le Mali signe ainsi la première victoire du tournoi, lors d'une journée qui aura vraiment lancé la compétition après les tristes 0-0 de la veille (Afrique du Sud-Cap-Vert et Angola-Maroc, dans le groupe A). Dieumerci Mbokani, auteur de l'égalisation (2-2) en transformant un penalty qu'il avait lui-même obtenu, est le responsable du couac ghanéen. Retenu par le maillot dans le rectangle par Jerry Akaminko (Eskisehirspor), l'attaquant d'Anderlecht s'est fait justice lui-même. Les Black Stars pensaient avoir fait la différence en menant 2-0 grâce à Badu (40e), auteur du premier goal de cette Coupe d'Afrique après 220 minutes stériles, et Kwadwo Asamoah (50e). Mais les Congolais n'ont rien lâché et sont parvenus à arracher le point du nul grâce à leur pépite Mputu (53e) et au penalty de Mbokani (69e).Le quatrième nul en quatre rencontres a failli se produire lors du match suivant. Mais le capitaine malien Seydou Keita (ex-FC Barcelone) a délivré les siens en profitant d'une mauvaise sortie aérienne du gardien nigérien Kassaly Daouda (84e). Le Niger emmené par Maazou (ex-Lokeren et Zulte-Waregem), pour sa deuxième participation seulement à une CAN (après 2012) et trop timide offensivement, a échoué à glaner le premier point de son histoire dans le tournoi.