Le skipper du grand trimaran Groupama 3 a encore accru son avance sur son poursuivant immédiat, Thomas Coville (Sodebo), pointé 286 milles derrière et qui voit ses chances de remporter ce 9e Rhum diminuer d'heure en heure.

Pour autant, l'heure d'arrivée de Cammas à Pointe-à-Pitre est presque impossible à prédire car les vitesses des maxi multicoques peuvent varier du simple au triple selon l'allure et la force du vent.

Selon les organisateurs de la course, Franck Cammas pourrait arriver en milieu de nuit (heure française)... ou mardi matin.

Dans la catégorie des Multi 50, durement éprouvée ces derniers jours, Franck-Yves Escoffier (Crêpes Wahou!) refait son apparition dans les classements et, loin d'abandonner, était pointé lundi matin en 2e position avec un trimaran pourtant blessé (étrave de coque centrale arrachée).

Avec Belga

Le skipper du grand trimaran Groupama 3 a encore accru son avance sur son poursuivant immédiat, Thomas Coville (Sodebo), pointé 286 milles derrière et qui voit ses chances de remporter ce 9e Rhum diminuer d'heure en heure. Pour autant, l'heure d'arrivée de Cammas à Pointe-à-Pitre est presque impossible à prédire car les vitesses des maxi multicoques peuvent varier du simple au triple selon l'allure et la force du vent. Selon les organisateurs de la course, Franck Cammas pourrait arriver en milieu de nuit (heure française)... ou mardi matin. Dans la catégorie des Multi 50, durement éprouvée ces derniers jours, Franck-Yves Escoffier (Crêpes Wahou!) refait son apparition dans les classements et, loin d'abandonner, était pointé lundi matin en 2e position avec un trimaran pourtant blessé (étrave de coque centrale arrachée). Avec Belga