Par Bruno Govers

Coup de coeur : l'ovation du public anderlechtois pour Kevin De Bruyne

On a beau dire ce qu'on veut du public anderlechtois, mais il est connaisseur. La preuve en cette soirée du 14 avril lorsque le stade Constant Vanden Stock se lève comme un seul homme, à la 89e minute du match des play-offs 1 contre Genk, pour réserver une ovation sans précédent à Kevin De Bruyne à sa rentrée aux vestiaires. Auparavant, le Racingman avait offert un véritable récital sur la pelouse du Parc Astrid, contribuant grandement à la victoire des siens (1-3). Un adversaire acclamé lors de sa sortie : peu de joueurs ont droit à semblables égards au RSCA !

Coup de gueule : la mort de l'officiel Richard Nieuwenhuyzen aux Pays-Bas

A mort l'arbitre, vous vous souvenez ? Ce film du réalisateur Jean-Pierre Mocky, qui remonte à l'année 1984, raconte le drame d'un referee (interprété par Eddy Mitchell) pris violemment à partie pour avoir sifflé un penalty, synonyme de défaite, pour une des équipes en lice. Longtemps, on a pu croire que pareil lynchage ne relevait que de la fiction. Jusqu'à ce 4 décembre sinistre, quand un arbitre assistant, officiant lors d'un match de jeunes entre Nieuwsloten et Buitenboys, aux Pays-Bas, fut roué de coups par trois adolescents, avant de succomber à ses blessures. L'homme avait 41 ans à peine...

Espoir pour 2013 : Massimo Bruno

Le nom de l'Anderlechtois Dennis Praet est, évidemment, sur toutes les lèvres. Mais son coéquipier Massimo Bruno a, peut-être, fait plus fort encore. Car alors que personne, dans le noyau du RSCA, se détachait vraiment comme n°10 cette saison et que Praet profita pleinement de cette lacune, l'autre jeunot du Sporting aura dû composer avec la concurrence de Guillermo Molins, Fernando Canesin et même Guillaume Gillet avant de se faire une place de titulaire sur le flanc droit des Mauves. Il s'y est d'ailleurs montré à ce point inspiré que Molins et Canesin peuvent se mettre en quête d'un nouvel employeur.

Par Bruno GoversCoup de coeur : l'ovation du public anderlechtois pour Kevin De BruyneOn a beau dire ce qu'on veut du public anderlechtois, mais il est connaisseur. La preuve en cette soirée du 14 avril lorsque le stade Constant Vanden Stock se lève comme un seul homme, à la 89e minute du match des play-offs 1 contre Genk, pour réserver une ovation sans précédent à Kevin De Bruyne à sa rentrée aux vestiaires. Auparavant, le Racingman avait offert un véritable récital sur la pelouse du Parc Astrid, contribuant grandement à la victoire des siens (1-3). Un adversaire acclamé lors de sa sortie : peu de joueurs ont droit à semblables égards au RSCA !Coup de gueule : la mort de l'officiel Richard Nieuwenhuyzen aux Pays-Bas A mort l'arbitre, vous vous souvenez ? Ce film du réalisateur Jean-Pierre Mocky, qui remonte à l'année 1984, raconte le drame d'un referee (interprété par Eddy Mitchell) pris violemment à partie pour avoir sifflé un penalty, synonyme de défaite, pour une des équipes en lice. Longtemps, on a pu croire que pareil lynchage ne relevait que de la fiction. Jusqu'à ce 4 décembre sinistre, quand un arbitre assistant, officiant lors d'un match de jeunes entre Nieuwsloten et Buitenboys, aux Pays-Bas, fut roué de coups par trois adolescents, avant de succomber à ses blessures. L'homme avait 41 ans à peine...Espoir pour 2013 : Massimo BrunoLe nom de l'Anderlechtois Dennis Praet est, évidemment, sur toutes les lèvres. Mais son coéquipier Massimo Bruno a, peut-être, fait plus fort encore. Car alors que personne, dans le noyau du RSCA, se détachait vraiment comme n°10 cette saison et que Praet profita pleinement de cette lacune, l'autre jeunot du Sporting aura dû composer avec la concurrence de Guillermo Molins, Fernando Canesin et même Guillaume Gillet avant de se faire une place de titulaire sur le flanc droit des Mauves. Il s'y est d'ailleurs montré à ce point inspiré que Molins et Canesin peuvent se mettre en quête d'un nouvel employeur.