Bruges et le Standard ont échangé leur back droit et difficile de savoir qui fait la bonne affaire. D'un côté, Laurent Ciman, qui sort d'une grosse saison avec Courtrai auquel il avait été prêté par Bruges. Après une saison pareille, le natif de Farciennes aurait très bien pu s'imposer au poste de back droit (gros problème à Bruges) mais le public l'avait pris en grippe lors de sa première saison ratée dans la Venise du Nord. Le manager brugeois, Luc Devroe a donc préféré ne pas prendre le risque et l'a donc placé sur la liste des transferts. Si Ciman, qui ne manque pas de qualités, reproduit la même saison au Standard, ce sera tout bénéfique pour les Rouches.

De l'autre côté, l'arrière droit brésilien Marcos, qui, au contraire de Ciman, reste sur une saison très moyenne (pour ne pas dire mauvaise). Mais le Brésilien avait été une des composantes importantes de la défense double championne de Belgique. Ses déboulés sur le flanc droit constituaient un des points forts de deux titres.

Le prochain championnat nous confirmera qui a fait la bonne opération. Mais on peut déjà dire que Sclessin se frotte les mains car en plus de Ciman, le club liégeois a récolté 700.000 euros.

Stéphane Vande Velde

Bruges et le Standard ont échangé leur back droit et difficile de savoir qui fait la bonne affaire. D'un côté, Laurent Ciman, qui sort d'une grosse saison avec Courtrai auquel il avait été prêté par Bruges. Après une saison pareille, le natif de Farciennes aurait très bien pu s'imposer au poste de back droit (gros problème à Bruges) mais le public l'avait pris en grippe lors de sa première saison ratée dans la Venise du Nord. Le manager brugeois, Luc Devroe a donc préféré ne pas prendre le risque et l'a donc placé sur la liste des transferts. Si Ciman, qui ne manque pas de qualités, reproduit la même saison au Standard, ce sera tout bénéfique pour les Rouches. De l'autre côté, l'arrière droit brésilien Marcos, qui, au contraire de Ciman, reste sur une saison très moyenne (pour ne pas dire mauvaise). Mais le Brésilien avait été une des composantes importantes de la défense double championne de Belgique. Ses déboulés sur le flanc droit constituaient un des points forts de deux titres. Le prochain championnat nous confirmera qui a fait la bonne opération. Mais on peut déjà dire que Sclessin se frotte les mains car en plus de Ciman, le club liégeois a récolté 700.000 euros. Stéphane Vande Velde