"Je suis très contente de mon jeu", a déclaré la Sportive belge de l'année à sa sortie du court. "J'ai parfois un peu perdu ma concentration lors de mes deux rencontres précédentes mais aujourd'hui (jeudi) j'ai essayé que cela ne se reproduise plus. Benesova avait derrière elle quelques bons matchs ici, notamment contre Stosur. J'ai donc fait de mon mieux pour sortir mon meilleur tennis."

Comme elle l'a déjà souvent répété ces derniers temps, Clijsters dispute en 2012 sa dernière saison. Son plus grand souhait est de "rester en bonne santé", a-t-elle ajouté tout en amusant le public dans la foulée. A la question de savoir quel tournoi elle préférerait gagner en cette année olympique, elle s'en tira avec humour en répondant: "Brisbane, bien sûr".

Pour une place en finale de ce tournoi sur surface dure, qu'elle a déjà remporté en 2010, Clijsters trouvera sur sa route samedi la Slovaque Daniela Hantuchova (WTA 24). Celle-ci a profité du forfait de l'Américaine Serena Williams, blessée à la cheville.

Une rencontre accrochée

Même si les chiffres ont tendance à indiquer le contraire, la Sportive belge de l'année 2011 n'a pas eu la tâche si facile face à une adversaire qu'elle rencontrait pour la 2ème fois de sa carrière (après un succès à Hasselt en 2004).

En début de premier set, qui fut très disputé avec de nombreuses balles de break de part et d'autres, Clijsters s'envola très rapidement pour mener 5-1 dans la première manche. La résistance de Benesova dans les deux jeux suivants, n'empêcha pas la Limbourgeoise de plier le set par 6-3, en 43 minutes de jeu.

Au contraire de son duel précédent contre la Serbe Ana Ivanovic, où elle avait connu un passage à vide après le gain rapide de la première manche, Clijsters ne s'est cette fois pas arrêtée en chemin. Elle prenait rapidement une option sur le gain de la partie en breakant la Tchèque dans le 3e jeu (jeu blanc) de la seconde manche.

Deux jeux plus tard, elle utilisait six balles de break pour définitivement creuser l'écart (4-1) et gardait cet avantage pour finalement s'imposer 6-2 sur sa 1ère balle de match, au bout d'1 heure et 20 minutes de jeu.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Je suis très contente de mon jeu", a déclaré la Sportive belge de l'année à sa sortie du court. "J'ai parfois un peu perdu ma concentration lors de mes deux rencontres précédentes mais aujourd'hui (jeudi) j'ai essayé que cela ne se reproduise plus. Benesova avait derrière elle quelques bons matchs ici, notamment contre Stosur. J'ai donc fait de mon mieux pour sortir mon meilleur tennis." Comme elle l'a déjà souvent répété ces derniers temps, Clijsters dispute en 2012 sa dernière saison. Son plus grand souhait est de "rester en bonne santé", a-t-elle ajouté tout en amusant le public dans la foulée. A la question de savoir quel tournoi elle préférerait gagner en cette année olympique, elle s'en tira avec humour en répondant: "Brisbane, bien sûr". Pour une place en finale de ce tournoi sur surface dure, qu'elle a déjà remporté en 2010, Clijsters trouvera sur sa route samedi la Slovaque Daniela Hantuchova (WTA 24). Celle-ci a profité du forfait de l'Américaine Serena Williams, blessée à la cheville. Une rencontre accrochée Même si les chiffres ont tendance à indiquer le contraire, la Sportive belge de l'année 2011 n'a pas eu la tâche si facile face à une adversaire qu'elle rencontrait pour la 2ème fois de sa carrière (après un succès à Hasselt en 2004). En début de premier set, qui fut très disputé avec de nombreuses balles de break de part et d'autres, Clijsters s'envola très rapidement pour mener 5-1 dans la première manche. La résistance de Benesova dans les deux jeux suivants, n'empêcha pas la Limbourgeoise de plier le set par 6-3, en 43 minutes de jeu. Au contraire de son duel précédent contre la Serbe Ana Ivanovic, où elle avait connu un passage à vide après le gain rapide de la première manche, Clijsters ne s'est cette fois pas arrêtée en chemin. Elle prenait rapidement une option sur le gain de la partie en breakant la Tchèque dans le 3e jeu (jeu blanc) de la seconde manche. Deux jeux plus tard, elle utilisait six balles de break pour définitivement creuser l'écart (4-1) et gardait cet avantage pour finalement s'imposer 6-2 sur sa 1ère balle de match, au bout d'1 heure et 20 minutes de jeu. Sportfootmagazine.be, avec Belga