Jamoye joue gros. C'est que son adversaire fait partie des meilleurs de la catégorie des poids coqs (entre 52,163 et 53,525 kg). Ashley Sexton qui est champion de Grande-Bretagne compte en effet à ce jour 17 combats dont 14 victoires, deux nuls et une défaite. Il s'agit toutefois d'une défense "volontaire" du titre. Les règlements de l'European Boxing Union (EBU) sont ainsi fait qu'ils permettent au champion d'exposer son bien avant l'échéance obligatoire de huit mois à condition que l'adversaire soit classé dans les dix premiers européens. Ce qui est le cas de Ashton puisqu'il occupe actuellement la sixième place de ce classement. Mais Jamoye voit déjà plus loin que ce combat. Il vient d'être classé deuxième mondial à la WBC (World Boxing Council) ce qui est une première dans l'histoire de la boxe belge. Son a pris récemment des contacts avec le tenant du titre, le Japonais Shinsuke Yamanaka (30). C'est dire si le clan belge croit en la victoire de Jamoye contre son challenger anglais. Mieux, il nous revient qu'un industriel liégeois se dit prêt à monter ce championnat du monde en région liégeoise. A condition que Jamoye s'impose ce samedi. (MIK)

Jamoye joue gros. C'est que son adversaire fait partie des meilleurs de la catégorie des poids coqs (entre 52,163 et 53,525 kg). Ashley Sexton qui est champion de Grande-Bretagne compte en effet à ce jour 17 combats dont 14 victoires, deux nuls et une défaite. Il s'agit toutefois d'une défense "volontaire" du titre. Les règlements de l'European Boxing Union (EBU) sont ainsi fait qu'ils permettent au champion d'exposer son bien avant l'échéance obligatoire de huit mois à condition que l'adversaire soit classé dans les dix premiers européens. Ce qui est le cas de Ashton puisqu'il occupe actuellement la sixième place de ce classement. Mais Jamoye voit déjà plus loin que ce combat. Il vient d'être classé deuxième mondial à la WBC (World Boxing Council) ce qui est une première dans l'histoire de la boxe belge. Son a pris récemment des contacts avec le tenant du titre, le Japonais Shinsuke Yamanaka (30). C'est dire si le clan belge croit en la victoire de Jamoye contre son challenger anglais. Mieux, il nous revient qu'un industriel liégeois se dit prêt à monter ce championnat du monde en région liégeoise. A condition que Jamoye s'impose ce samedi. (MIK)