Les deux boxeurs sont de force égale. Du moins si l'on compare leurs palmarès. Notre compatriote compte en effet 26 combats pour 23 victoires et 3 défaites. Haskins totalise pour sa part 26 victoires en 28 combats. Ils ont également le même tempérament. D'authentiques guerriers du ring puisque les deux hommes ont enlevé la moitié de leurs combats avant la limite. S'il veut s'imposer et donc s'emparer de la ceinture européenne EBU, Stéphane Jamoye devra toutefois sortir obligatoirement victorieux puisqu'un match nul donne l'avantage au tenant du titre. Pour la petite histoire, on notera qu'il y a 72 ans qu'un Liégeois pure souche n'a plus été champion d'Europe sur ses terres. C'était le plume Phil Dolhem, le 19 janvier en 1939, à Liège, où il avait contraint Joseph Preys à l'abandon au 11-ème round. (KAV)

Les deux boxeurs sont de force égale. Du moins si l'on compare leurs palmarès. Notre compatriote compte en effet 26 combats pour 23 victoires et 3 défaites. Haskins totalise pour sa part 26 victoires en 28 combats. Ils ont également le même tempérament. D'authentiques guerriers du ring puisque les deux hommes ont enlevé la moitié de leurs combats avant la limite. S'il veut s'imposer et donc s'emparer de la ceinture européenne EBU, Stéphane Jamoye devra toutefois sortir obligatoirement victorieux puisqu'un match nul donne l'avantage au tenant du titre. Pour la petite histoire, on notera qu'il y a 72 ans qu'un Liégeois pure souche n'a plus été champion d'Europe sur ses terres. C'était le plume Phil Dolhem, le 19 janvier en 1939, à Liège, où il avait contraint Joseph Preys à l'abandon au 11-ème round. (KAV)