Il l'a effectivement emporté aux points, à l'unanimité des trois juges qui n'ont pourtant apparemment pas vu le même combat, à en juger par la différence assez surprenante entre les écarts: 118-110, 115-113 et 116-112. Enfin Abdoul a gagné et c'est le principal, même s'il a connu quelques moments difficiles au cours de ce championnat qu'il a dans l'ensemble très bien géré. Sasha Yengoyan n'a lui pas réusssi à détrôner le Russe Aslanbek Kozaev, champion EBU-EE (European External European Union) des welters (-66,678 kilogs). Le Gantois n'est en effet non seulement pas parvenu à en "finir rapidement", comme il l'avait prévu, mais il a également échoué aux points, selon le verdict unanime des juges: 116-111, 115-111, 115-111, malgré un avertissement public au Russe pour boxe dangereuse la tête en avant au 4-ème round. Kozaev a pourtant encaissé quelques solides coups à la 2-ème reprise. Il a aussi blessé Yengoyan à l'arcade sourcilière droite avec son crâne. Il a même été question d'arrêter le combat au 8-ème round, mais le médecin du ring a finalement autorisé qu'il se poursuive. Très attentif jusqu'au bout, Kozaev a préservé sa ceinture au terme d'un combat que les nombreux spectateurs ont visiblement apprécié. (DIRK WAEM)

Il l'a effectivement emporté aux points, à l'unanimité des trois juges qui n'ont pourtant apparemment pas vu le même combat, à en juger par la différence assez surprenante entre les écarts: 118-110, 115-113 et 116-112. Enfin Abdoul a gagné et c'est le principal, même s'il a connu quelques moments difficiles au cours de ce championnat qu'il a dans l'ensemble très bien géré. Sasha Yengoyan n'a lui pas réusssi à détrôner le Russe Aslanbek Kozaev, champion EBU-EE (European External European Union) des welters (-66,678 kilogs). Le Gantois n'est en effet non seulement pas parvenu à en "finir rapidement", comme il l'avait prévu, mais il a également échoué aux points, selon le verdict unanime des juges: 116-111, 115-111, 115-111, malgré un avertissement public au Russe pour boxe dangereuse la tête en avant au 4-ème round. Kozaev a pourtant encaissé quelques solides coups à la 2-ème reprise. Il a aussi blessé Yengoyan à l'arcade sourcilière droite avec son crâne. Il a même été question d'arrêter le combat au 8-ème round, mais le médecin du ring a finalement autorisé qu'il se poursuive. Très attentif jusqu'au bout, Kozaev a préservé sa ceinture au terme d'un combat que les nombreux spectateurs ont visiblement apprécié. (DIRK WAEM)