Triple champion d'Europe des poids plumes (entre 55,338 kg et 57,152 kg), Alex Miskirtchian avait abandonné ses titres européens pour se consacrer à sa quête du titre mondial IBF (International Boxing Federation), que détient le Russe Evgeny Radovich. Sur le ring du Counrty Hall, "Boum Boum" Miskirtchian et "Baby Face" Takoucht, à qui le Belge avait ravi le titre de champion d'Europe le 30 novembre 2011 à Charleville-Mézières, sont allés au bout des 12 rounds, la victoire étant accordée aux points. Alex Miskirtchian devient le troisième boxeur belge de l'après-guerre à disputer un titre mondial après Jean-Pierre Coopman, qui avait affronté Mohammed Ali en 1976, et Jean-Marc Renard, qui avait combattu face au Vénézuélien Antonio Esparragoza en 1989. (Belga)

Triple champion d'Europe des poids plumes (entre 55,338 kg et 57,152 kg), Alex Miskirtchian avait abandonné ses titres européens pour se consacrer à sa quête du titre mondial IBF (International Boxing Federation), que détient le Russe Evgeny Radovich. Sur le ring du Counrty Hall, "Boum Boum" Miskirtchian et "Baby Face" Takoucht, à qui le Belge avait ravi le titre de champion d'Europe le 30 novembre 2011 à Charleville-Mézières, sont allés au bout des 12 rounds, la victoire étant accordée aux points. Alex Miskirtchian devient le troisième boxeur belge de l'après-guerre à disputer un titre mondial après Jean-Pierre Coopman, qui avait affronté Mohammed Ali en 1976, et Jean-Marc Renard, qui avait combattu face au Vénézuélien Antonio Esparragoza en 1989. (Belga)