Par Pierre Bilic
Philippe Gilbert souffre d'un refroidissement et a décidé de ne pas s'aligner au départ du Tour des Flandres. Si la santé est au centre du débat, c'est une bonne décision. Il entretiendra son coup de pédale au Tour du Pays Basque avant d'aborder ses rendez-vous wallons, très importants pour lui. Ce refroidissement cette année et des maux dentaires la saison passée permettent de croire que Gilbert n'apprécie pas les pavés et le vent. Le porteur du maillot arc-en-ciel est probablement certain qu'il ne remportera jamais le Tour des Flandres.

C'était le cas de Claude Criquielion qui déclare cette semaine dans Sport/Foot Magazine : "En 1985, j'étais champion du monde et il était normal que je montre mon maillot arc-en-ciel partout en Belgique, donc aussi au Tour des Flandres. J'ai modifié ma position sur le vélo pour mieux digérer les pavés et j'ai gagné en 1987." Gilbert est parfaitement capable d'imiter Criquielion, seul vainqueur wallon du Ronde mais il doit s'en persuader. Les coureurs se sont spécialisés et choisissent les courses qui leur conviennent, c'est dommage. Il en va ainsi pour Gilbert mais aussi pour Tom Boonen, sûr qu'il ne gagnera jamais Liège-Bastogne-Liège. D'ailleurs, à l'heure des Ardennaises, il se repose généralement.

Si on les compare aux grands routiers belges d'autrefois, Boonen et Gilbert sont des champions à mi-temps. Eddy Merckx, Roger De Vlaeminck, Rik Van Looy, Fred De Bruyne, Walter Godefroot, Gemain Derycke ont remporté une ou plusieurs fois le Tour des Flandres et la Doyenne : ils couraient toute l'année, eux.

Par Pierre Bilic Philippe Gilbert souffre d'un refroidissement et a décidé de ne pas s'aligner au départ du Tour des Flandres. Si la santé est au centre du débat, c'est une bonne décision. Il entretiendra son coup de pédale au Tour du Pays Basque avant d'aborder ses rendez-vous wallons, très importants pour lui. Ce refroidissement cette année et des maux dentaires la saison passée permettent de croire que Gilbert n'apprécie pas les pavés et le vent. Le porteur du maillot arc-en-ciel est probablement certain qu'il ne remportera jamais le Tour des Flandres. C'était le cas de Claude Criquielion qui déclare cette semaine dans Sport/Foot Magazine : "En 1985, j'étais champion du monde et il était normal que je montre mon maillot arc-en-ciel partout en Belgique, donc aussi au Tour des Flandres. J'ai modifié ma position sur le vélo pour mieux digérer les pavés et j'ai gagné en 1987." Gilbert est parfaitement capable d'imiter Criquielion, seul vainqueur wallon du Ronde mais il doit s'en persuader. Les coureurs se sont spécialisés et choisissent les courses qui leur conviennent, c'est dommage. Il en va ainsi pour Gilbert mais aussi pour Tom Boonen, sûr qu'il ne gagnera jamais Liège-Bastogne-Liège. D'ailleurs, à l'heure des Ardennaises, il se repose généralement. Si on les compare aux grands routiers belges d'autrefois, Boonen et Gilbert sont des champions à mi-temps. Eddy Merckx, Roger De Vlaeminck, Rik Van Looy, Fred De Bruyne, Walter Godefroot, Gemain Derycke ont remporté une ou plusieurs fois le Tour des Flandres et la Doyenne : ils couraient toute l'année, eux.