"Elle me préparait à cette tâche depuis six ans, mais c'est quand même finalement arrivé plus tôt que prévu. Dommage pour John Van den Brom avec qui je me m'entendais très bien. Je regrette sincèrement ce qui lui est arrivé. Il n'a pas eu de chance. Mais je suis en revanche très content d'avoir réussi à renverser la situation..." Modeste, l'ex-internationale albanais ajoute: "ce n'est d'ailleurs pas Besnik Hasi qui a été champion mais tout le staff, John y compris, les joueurs et leurs familles qui les ont aidés à vaincre la pression, toujours très élevée ici à Anderlecht, la direction, et les supporters..." "Mais maintenant il faut tourner la page et viser encore plus haut, vers plus d'excellence et de compétivité. Déjà comme joueur, je voulais toujours gagner et me dépasser. Cela n'a pas changé, même si mon travail consiste désormais à veiller que ce soit aussi le cas de mes joueurs. Après un titre, nous devrons être encore plus affûtés, plus pointus, que la saison dernière. Il ne faudra surtout pas s'endormir. Nous disposons de beaucoup de joueurs talentueux et nous pourrons réaliser nos objectifs avec l'apport de quelques renforts soigneusement choisis. Je sais que la direction est aussi ambitieuse que moi et je m'en réjouis. J'espère surtout pouvoir rester fidèle au 4-4-2, mais je suis plutôt optimiste à ce sujet", conclut Besnik Hasi. (Belga)

"Elle me préparait à cette tâche depuis six ans, mais c'est quand même finalement arrivé plus tôt que prévu. Dommage pour John Van den Brom avec qui je me m'entendais très bien. Je regrette sincèrement ce qui lui est arrivé. Il n'a pas eu de chance. Mais je suis en revanche très content d'avoir réussi à renverser la situation..." Modeste, l'ex-internationale albanais ajoute: "ce n'est d'ailleurs pas Besnik Hasi qui a été champion mais tout le staff, John y compris, les joueurs et leurs familles qui les ont aidés à vaincre la pression, toujours très élevée ici à Anderlecht, la direction, et les supporters..." "Mais maintenant il faut tourner la page et viser encore plus haut, vers plus d'excellence et de compétivité. Déjà comme joueur, je voulais toujours gagner et me dépasser. Cela n'a pas changé, même si mon travail consiste désormais à veiller que ce soit aussi le cas de mes joueurs. Après un titre, nous devrons être encore plus affûtés, plus pointus, que la saison dernière. Il ne faudra surtout pas s'endormir. Nous disposons de beaucoup de joueurs talentueux et nous pourrons réaliser nos objectifs avec l'apport de quelques renforts soigneusement choisis. Je sais que la direction est aussi ambitieuse que moi et je m'en réjouis. J'espère surtout pouvoir rester fidèle au 4-4-2, mais je suis plutôt optimiste à ce sujet", conclut Besnik Hasi. (Belga)