Le club de Besiktas a annoncé hier en fin de journée qu'il allait rendre à la fédération turque de football (TFF) la Coupe de Turquie qu'il avait remportée la saison dernière après le placement en détention provisoire pour matches truqués de deux de ses cadres tard mercredi.

"Nous avons dit à Mehmet Ali Aydinlar (le président de la TFF, ndlr) que nous voulions restituer la Coupe (...) Nous la reprendrons quand nos cadres seront blanchis", a déclaré le président de Besiktas Yildirim Demirören. "La réponse de la Fédération a été positive. Nous ferons une déclaration plus détaillée ultérieurement", a-t-il poursuivi.

Cette annonce intervient après le placement en détention provisoire mercredi soir du vice-président de Besiktas, Serdar Adali et de son directeur technique, Tayfur Havutçu, en même temps que trois autres suspects extérieurs au club.

Ces mises sous écrou portent à 31 le nombre de personnes placées en détention provisoire depuis le lancement le 3 juillet d'une enquête sans précédent sur des soupçons de tricherie concernant 19 matches de première et deuxième division joués durant la saison 2010-2011.

Parmi les grands noms du football turcs visés par l'enquête figurent le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, incarcéré dimanche, et le président de Trabzonspor, Sadri Sener, arrêté lundi mais remis ensuite en liberté.

Selon les médias turcs, Fenerbahçe et son président sont au coeur de l'affaire et soupçonnés d'avoir manipulé des matches au cours de l'exercice 2010-2011 qui a vu le club remporter le titre aux dépens de Trabzonspor lors de l'ultime journée grâce à une meilleure différence de buts.

La TFF a jusqu'à cet après-midi pour communiquer à l'UEFA (Union européenne de football) les noms des clubs qui disputeront les compétitions européennes de la saison à venir. Celle-ci a indiqué dans un communiqué que rien ne conduisait pour l'heure à interdire l'entrée dans les compétitions européennes à certains clubs turcs. Elle a cependant souligné que, "même une fois l'admission de clubs enregistrée dans les compétitions relevant de son autorité, une exclusion de la compétition en cours, ou des compétitions à venir pour une durée indéterminée, est possible s'il apparaît qu'un club donné a obtenu sa qualification par le biais de matches truqués". Une éventuelle exclusion des clubs turcs des compétions européennes pourrait faire les affaires du Racing Genk qui se verrait alors directement qualifié pour la phase de groupe de la Ligue des Champions.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le club de Besiktas a annoncé hier en fin de journée qu'il allait rendre à la fédération turque de football (TFF) la Coupe de Turquie qu'il avait remportée la saison dernière après le placement en détention provisoire pour matches truqués de deux de ses cadres tard mercredi. "Nous avons dit à Mehmet Ali Aydinlar (le président de la TFF, ndlr) que nous voulions restituer la Coupe (...) Nous la reprendrons quand nos cadres seront blanchis", a déclaré le président de Besiktas Yildirim Demirören. "La réponse de la Fédération a été positive. Nous ferons une déclaration plus détaillée ultérieurement", a-t-il poursuivi. Cette annonce intervient après le placement en détention provisoire mercredi soir du vice-président de Besiktas, Serdar Adali et de son directeur technique, Tayfur Havutçu, en même temps que trois autres suspects extérieurs au club. Ces mises sous écrou portent à 31 le nombre de personnes placées en détention provisoire depuis le lancement le 3 juillet d'une enquête sans précédent sur des soupçons de tricherie concernant 19 matches de première et deuxième division joués durant la saison 2010-2011. Parmi les grands noms du football turcs visés par l'enquête figurent le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, incarcéré dimanche, et le président de Trabzonspor, Sadri Sener, arrêté lundi mais remis ensuite en liberté. Selon les médias turcs, Fenerbahçe et son président sont au coeur de l'affaire et soupçonnés d'avoir manipulé des matches au cours de l'exercice 2010-2011 qui a vu le club remporter le titre aux dépens de Trabzonspor lors de l'ultime journée grâce à une meilleure différence de buts. La TFF a jusqu'à cet après-midi pour communiquer à l'UEFA (Union européenne de football) les noms des clubs qui disputeront les compétitions européennes de la saison à venir. Celle-ci a indiqué dans un communiqué que rien ne conduisait pour l'heure à interdire l'entrée dans les compétitions européennes à certains clubs turcs. Elle a cependant souligné que, "même une fois l'admission de clubs enregistrée dans les compétitions relevant de son autorité, une exclusion de la compétition en cours, ou des compétitions à venir pour une durée indéterminée, est possible s'il apparaît qu'un club donné a obtenu sa qualification par le biais de matches truqués". Une éventuelle exclusion des clubs turcs des compétions européennes pourrait faire les affaires du Racing Genk qui se verrait alors directement qualifié pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. Sportfootmagazine.be, avec Belga