Mené à la marque, Stoke a rapidement réagi notamment par Peter Crouch. A la 22e, le longiligne Anglais a délivré une passe décisive à Peter Odemwingie, qui n'a eu qu'à pousser le ballon dans le but et quatre minutes plus tard, il a donné l'avance à Stoke d'une frappe chirurgicale(1-2). Steven N'Zonzi (43e) et Geoff Cameron (90e) ont rendu la note plus salée.

Aligné en pointe, Benteke n'a pas été très heureux dans ses tentatives à l'exception de son premier but. A la 52e, le Diable rouge a même reçu un carton jaune pour rouspétance: il a réclamé un penalty pour une faute sur lui que l'arbitre n'a pas accordé. Dans l'ensemble, les Villans ont paru assez nerveux et cinq d'entre eux ont été "jaunis".

Mené à la marque, Stoke a rapidement réagi notamment par Peter Crouch. A la 22e, le longiligne Anglais a délivré une passe décisive à Peter Odemwingie, qui n'a eu qu'à pousser le ballon dans le but et quatre minutes plus tard, il a donné l'avance à Stoke d'une frappe chirurgicale(1-2). Steven N'Zonzi (43e) et Geoff Cameron (90e) ont rendu la note plus salée. Aligné en pointe, Benteke n'a pas été très heureux dans ses tentatives à l'exception de son premier but. A la 52e, le Diable rouge a même reçu un carton jaune pour rouspétance: il a réclamé un penalty pour une faute sur lui que l'arbitre n'a pas accordé. Dans l'ensemble, les Villans ont paru assez nerveux et cinq d'entre eux ont été "jaunis".