Par Bernard JEUNEJEAN

Sur le banc du staff ce soir-là, on remplacera notre team manager Nicolas Cornu par Daniel Van Buyten : et Big Dan fera coach/adjoint/one-shot pour inculquer au groupe sa connaissance intime des forces et faiblesses de tous ses potes bundesligiens. Comme ça, je vous le dis, ce sera quasi in the pocket ! Certes, faut ce qu'il faut pour la patrie, peut-être que Big Dan se verra-t-il contraint d'endosser le costard et la cravate mauve/flash de Cornu : cravate que porte aussi Georges Leekens d'ailleurs, lequel n'est jamais en survêt comme Marc Wilmots ! Ceci pour dire qu'on a beau parler de team building, la différence d'accoutrement entre Long Couteau et Willie est hautement symbolique.

Et à propos d'accoutrement, avez-vous vu que Marouane Fellaini, en Azerbaïdjan comme contre les USA, fut le seul Diable à longues manches. Paraîtrait que c'est permis, chacun peut porter court ou long ! Mais je brûle de connaître ici la raison, je veux tout savoir de la vie des Diables : m'est avis qu'avec des tifs pareils, faut s'éponger le front six fois plutôt qu'une...

Petit retour sur Belgique-USA : bons Diables, victorieux, inviolés, concernés contre toute attente. Enfin un vrai match de préparation, sans essayer de nouveaux joueurs, en ne changeant que le minimum obligé par rapport au dernier match officiel, et sans que la deuxième mi-temps ne se résume à un carrousel de joueurs introduits : dommage que ça se passe seulement alors que deux matches restent au programme ! On ne peut pas vouloir le beurre et son argent : soit on teste à gogo dans l'espoir de trouver l'oiseau rare, soit on garde les mêmes dans l'espoir d'un jour combiner mieux. Ce qui me fait penser à deux déclarations de Vincent Kompany dans Le Soir. Avant l'Azerbaïdjan, on lui demande ce que ça lui fait d'être pour la première fois associé à Jan Vertonghen dans l'axe de la défense, et il répond : "Ce n'est pas un problème de s'adapter à des joueurs de ce niveau. Les repères se trouvent très vite. Mais après l'Azerbaïdjan, il conclut que "La défaite est la conséquence d'un manque d'expérience ! Y'a pas un peu contradiction, Vince ?

Restons-en à Vertonghen, et ceci n'engage que moi : même s'il est aussi défenseur central à l'Ajax, je continue de le préférer en médian défensif, et de croire mordicus qu'il sera le plus apte à remplacer là Timmy Simons quand il le faudra. En espérant que le vieux de Nuremberg reste encore un peu, l'abnégation intelligente en mouvement est aussi un plaisir pour les yeux.

Et en espérant qu'un jour, un buteur belge éclate dans un top club, comme ont éclaté ces derniers temps pas mal de nos défenseurs centraux. Bien que Romelu Lukaku rame en ce moment, je veux toujours croire en lui parce qu'il n'a que 18 ans. Mais j'ai à son sujet trois étonnements. Un : comment peut-il être surpris de son absence sur la liste de Chelsea pour la CL ! Il a un manager ou quoi ? Il suffisait de consulter le noyau londonien et de lire le règlement (qui impose un minimum de huit joueurs formés localement) pour se dire qu'il avait très peu de chance. Deux : pourquoi, après deux saisons complètes, continue-t-on de voir un attaquant de pointe dont le pied droit est toujours aussi faible ? Trois : pourquoi avec un tel gabarit de pivot, ne joue-t-il pas comme un pivot ? Romelu, un conseil : oublie Leo Messi et ses sous-produits, procure-toi plutôt en VHS l'£uvre complète de Horst Hrubesch. Ça ne peut te faire que du bien.

Par Bernard JEUNEJEANSur le banc du staff ce soir-là, on remplacera notre team manager Nicolas Cornu par Daniel Van Buyten : et Big Dan fera coach/adjoint/one-shot pour inculquer au groupe sa connaissance intime des forces et faiblesses de tous ses potes bundesligiens. Comme ça, je vous le dis, ce sera quasi in the pocket ! Certes, faut ce qu'il faut pour la patrie, peut-être que Big Dan se verra-t-il contraint d'endosser le costard et la cravate mauve/flash de Cornu : cravate que porte aussi Georges Leekens d'ailleurs, lequel n'est jamais en survêt comme Marc Wilmots ! Ceci pour dire qu'on a beau parler de team building, la différence d'accoutrement entre Long Couteau et Willie est hautement symbolique. Et à propos d'accoutrement, avez-vous vu que Marouane Fellaini, en Azerbaïdjan comme contre les USA, fut le seul Diable à longues manches. Paraîtrait que c'est permis, chacun peut porter court ou long ! Mais je brûle de connaître ici la raison, je veux tout savoir de la vie des Diables : m'est avis qu'avec des tifs pareils, faut s'éponger le front six fois plutôt qu'une... Petit retour sur Belgique-USA : bons Diables, victorieux, inviolés, concernés contre toute attente. Enfin un vrai match de préparation, sans essayer de nouveaux joueurs, en ne changeant que le minimum obligé par rapport au dernier match officiel, et sans que la deuxième mi-temps ne se résume à un carrousel de joueurs introduits : dommage que ça se passe seulement alors que deux matches restent au programme ! On ne peut pas vouloir le beurre et son argent : soit on teste à gogo dans l'espoir de trouver l'oiseau rare, soit on garde les mêmes dans l'espoir d'un jour combiner mieux. Ce qui me fait penser à deux déclarations de Vincent Kompany dans Le Soir. Avant l'Azerbaïdjan, on lui demande ce que ça lui fait d'être pour la première fois associé à Jan Vertonghen dans l'axe de la défense, et il répond : "Ce n'est pas un problème de s'adapter à des joueurs de ce niveau. Les repères se trouvent très vite. Mais après l'Azerbaïdjan, il conclut que "La défaite est la conséquence d'un manque d'expérience ! Y'a pas un peu contradiction, Vince ? Restons-en à Vertonghen, et ceci n'engage que moi : même s'il est aussi défenseur central à l'Ajax, je continue de le préférer en médian défensif, et de croire mordicus qu'il sera le plus apte à remplacer là Timmy Simons quand il le faudra. En espérant que le vieux de Nuremberg reste encore un peu, l'abnégation intelligente en mouvement est aussi un plaisir pour les yeux. Et en espérant qu'un jour, un buteur belge éclate dans un top club, comme ont éclaté ces derniers temps pas mal de nos défenseurs centraux. Bien que Romelu Lukaku rame en ce moment, je veux toujours croire en lui parce qu'il n'a que 18 ans. Mais j'ai à son sujet trois étonnements. Un : comment peut-il être surpris de son absence sur la liste de Chelsea pour la CL ! Il a un manager ou quoi ? Il suffisait de consulter le noyau londonien et de lire le règlement (qui impose un minimum de huit joueurs formés localement) pour se dire qu'il avait très peu de chance. Deux : pourquoi, après deux saisons complètes, continue-t-on de voir un attaquant de pointe dont le pied droit est toujours aussi faible ? Trois : pourquoi avec un tel gabarit de pivot, ne joue-t-il pas comme un pivot ? Romelu, un conseil : oublie Leo Messi et ses sous-produits, procure-toi plutôt en VHS l'£uvre complète de Horst Hrubesch. Ça ne peut te faire que du bien.