Entre Belgacom et VOO, on a l'impression d'assister à une guéguerre de pompistes ! Une station baisse ses prix, le voisin l'imite, la première diminue encore ses tarifs, et ça continue. Au bout du compte, c'est le consommateur qui gagne. C'est un peu la même chose avec les droits de retransmission du foot.

Après avoir perdu les affiches de la Pro League au bénéfice de VOO, Belgacom a annoncé que les matches du samedi seraient gratuits pour tous ses abonnés. VOO vient de répliquer en proposant des packs intéressants, avec les affiches sans surcoût pour une bonne partie de ses clients. Aujourd'hui, Belgacom répond à nouveau et annonce avoir acquis les droits des championnats portugais et espagnol.

Dès le mois d'août prochain, les chocs de la compétition portugaise seront diffusés par Belgacom. Et à partir de la saison 2012-2013, c'est la prestigieuse Liga espagnole qui sera dans la besace de cet opérateur. Coût pour l'abonné : zéro euro, zéro cent !

Pierre Danvoye

Entre Belgacom et VOO, on a l'impression d'assister à une guéguerre de pompistes ! Une station baisse ses prix, le voisin l'imite, la première diminue encore ses tarifs, et ça continue. Au bout du compte, c'est le consommateur qui gagne. C'est un peu la même chose avec les droits de retransmission du foot. Après avoir perdu les affiches de la Pro League au bénéfice de VOO, Belgacom a annoncé que les matches du samedi seraient gratuits pour tous ses abonnés. VOO vient de répliquer en proposant des packs intéressants, avec les affiches sans surcoût pour une bonne partie de ses clients. Aujourd'hui, Belgacom répond à nouveau et annonce avoir acquis les droits des championnats portugais et espagnol. Dès le mois d'août prochain, les chocs de la compétition portugaise seront diffusés par Belgacom. Et à partir de la saison 2012-2013, c'est la prestigieuse Liga espagnole qui sera dans la besace de cet opérateur. Coût pour l'abonné : zéro euro, zéro cent ! Pierre Danvoye