S'il a joué vendredi contre le Danemark (défaite 2-0), il a en revanche été laissé sur le banc mardi contre l'Angleterre. "Un peu déçu, évidemment", reconnaît-il. "L'Angleterre, c'est toujours un match que l'on a envie de jouer. L'entraîneur m'a expliqué qu'il comptait faire une tournante et aligner deux équipes différentes, lors des deux matches. C'est djà une joie pour moi d'avoir été repris".

L'arrière gauche du Sporting, qui a supplanté Olivier Deschacht, rêve de participer à l'EURO 2012 pour lequel la Suède s'est qualifiee en tant que meilleur deuxième, grâce à sa victoire 3-2 lors du dernier match contre les Pays-Bas. "L'EURO, c'est une compétition dont tout joueur rêve. Moi aussi, donc. Cela passera par de bonnes prestations avec Anderlecht. Je ne peux pas m'endormir sur mes lauriers. On a un noyau très complet et le moindre relâchement peut reléguer un titulare sur le banc."

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

S'il a joué vendredi contre le Danemark (défaite 2-0), il a en revanche été laissé sur le banc mardi contre l'Angleterre. "Un peu déçu, évidemment", reconnaît-il. "L'Angleterre, c'est toujours un match que l'on a envie de jouer. L'entraîneur m'a expliqué qu'il comptait faire une tournante et aligner deux équipes différentes, lors des deux matches. C'est djà une joie pour moi d'avoir été repris". L'arrière gauche du Sporting, qui a supplanté Olivier Deschacht, rêve de participer à l'EURO 2012 pour lequel la Suède s'est qualifiee en tant que meilleur deuxième, grâce à sa victoire 3-2 lors du dernier match contre les Pays-Bas. "L'EURO, c'est une compétition dont tout joueur rêve. Moi aussi, donc. Cela passera par de bonnes prestations avec Anderlecht. Je ne peux pas m'endormir sur mes lauriers. On a un noyau très complet et le moindre relâchement peut reléguer un titulare sur le banc." Daniel Devos, Sport/Foot Magazine