"Il (Beckham) ne viendra pas au PSG", a indiqué à la presse Leonardo, évoquant des "raisons familiales". Le contrat de la megastar anglaise, âgée de 36 ans, est arrivé à son terme avec le club américain le Los Angeles Galaxy, le 31 décembre, mais il sera probablement prolongé d'une année.

Cette annonce met fin à un long feuilleton qui a tenu en haleine le club de la capitale française depuis plusieurs semaines. Le 21 décembre, les quotidiens L'Equipe et Le Parisien avaient annoncé la venue de l'ancien joueur de Manchester United et du Real Madrid avec un contrat de 800.000 euros mensuels, un record dans le Championnat de France.

Mais la piste Beckham s'était déjà bien refroidie depuis vendredi avec la révélation par la BBC d'une proposition d'un nouveau contrat de la part du Los Angeles Galaxy et les déclarations du directeur sportif Leonardo ("Je ne sais pas si ça va se faire").

Son absence au Qatar, malgré une invitation à assister à l'Open de tennis de Doha, était également un très mauvais signe pour le PSG, le président de la Fédération qatarie de tennis n'étant autre que Nasser Al Khelaifi, le patron du PSG.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Il (Beckham) ne viendra pas au PSG", a indiqué à la presse Leonardo, évoquant des "raisons familiales". Le contrat de la megastar anglaise, âgée de 36 ans, est arrivé à son terme avec le club américain le Los Angeles Galaxy, le 31 décembre, mais il sera probablement prolongé d'une année. Cette annonce met fin à un long feuilleton qui a tenu en haleine le club de la capitale française depuis plusieurs semaines. Le 21 décembre, les quotidiens L'Equipe et Le Parisien avaient annoncé la venue de l'ancien joueur de Manchester United et du Real Madrid avec un contrat de 800.000 euros mensuels, un record dans le Championnat de France. Mais la piste Beckham s'était déjà bien refroidie depuis vendredi avec la révélation par la BBC d'une proposition d'un nouveau contrat de la part du Los Angeles Galaxy et les déclarations du directeur sportif Leonardo ("Je ne sais pas si ça va se faire"). Son absence au Qatar, malgré une invitation à assister à l'Open de tennis de Doha, était également un très mauvais signe pour le PSG, le président de la Fédération qatarie de tennis n'étant autre que Nasser Al Khelaifi, le patron du PSG. Sportfootmagazine.be, avec Belga