Thibaut Petit s'est laissé séduire par ce nouveau challenge en raison de ses racines pepines et "afin d'écrire une nouvelle histoire grâce au travail et à l'esprit de famille qui sera développé pour y parvenir", a insisté celui qui a déjà coaché en Suisse, en France et en Belgique. Le nouvel entraîneur de Pepinster a été champion de Suisse et vainqueur de la Coupe avec les dames de Neuchâtel, où il est resté 3,5 ans avant d'entraîner Monthey (hommes). Il a ensuite enchaîné avec Arras, club avec lequel il a remporté la Coupe de France féminine avant de réaliser le doublé coupe-championnat avec les Castors cette saison. "J'avais envie de revenir dans le basket masculin où j'ai débuté comme coach à Huy. Mon objectif avec cette équipe est de faire progresser de jeunes joueurs." L'équipe pepine s'articulera autour de Lemaire, Schwartz, Besovic et Libert "auxquels il faudra ajouter des Belges et quatre étrangers. Notre star devra être le collectif. Je veux créer un vrai groupe et, avec le coeur et la tête on pourra faire de grandes choses. Il faudra recruter des gens avec des valeurs", explique Thibaut Petit. Par ailleurs, le club pepin s'est également restructuré en interne avec un nouveau président, Philippe Beaujean qui prend le relais de l'intérimaire Christian Jupsin. "Nous avons trop regardé Charleroi et Zelos. Désormais, les centres de décision se trouveront à Pepinster", a insisté le nouveau président qui veut redynamiser ce club et revoir une salle comble dès la saison prochaine. Un groupe d'industriels verviétois intégrera prochainement, à concurrence de 50%, le capital du club, a assuré Philippe Beaujean. . (Belga)

Thibaut Petit s'est laissé séduire par ce nouveau challenge en raison de ses racines pepines et "afin d'écrire une nouvelle histoire grâce au travail et à l'esprit de famille qui sera développé pour y parvenir", a insisté celui qui a déjà coaché en Suisse, en France et en Belgique. Le nouvel entraîneur de Pepinster a été champion de Suisse et vainqueur de la Coupe avec les dames de Neuchâtel, où il est resté 3,5 ans avant d'entraîner Monthey (hommes). Il a ensuite enchaîné avec Arras, club avec lequel il a remporté la Coupe de France féminine avant de réaliser le doublé coupe-championnat avec les Castors cette saison. "J'avais envie de revenir dans le basket masculin où j'ai débuté comme coach à Huy. Mon objectif avec cette équipe est de faire progresser de jeunes joueurs." L'équipe pepine s'articulera autour de Lemaire, Schwartz, Besovic et Libert "auxquels il faudra ajouter des Belges et quatre étrangers. Notre star devra être le collectif. Je veux créer un vrai groupe et, avec le coeur et la tête on pourra faire de grandes choses. Il faudra recruter des gens avec des valeurs", explique Thibaut Petit. Par ailleurs, le club pepin s'est également restructuré en interne avec un nouveau président, Philippe Beaujean qui prend le relais de l'intérimaire Christian Jupsin. "Nous avons trop regardé Charleroi et Zelos. Désormais, les centres de décision se trouveront à Pepinster", a insisté le nouveau président qui veut redynamiser ce club et revoir une salle comble dès la saison prochaine. Un groupe d'industriels verviétois intégrera prochainement, à concurrence de 50%, le capital du club, a assuré Philippe Beaujean. . (Belga)