Emmené par un très bon LeBron James (32 points, 10 rebonds et 5 passes) bien soutenu par Chris Bosh (25 pts), le double champion en titre mène désormais la série 3 victoires à 1 et aura l'occasion de se qualifier mercredi à Indianapolis. Légèrement en avance à la mi-temps (49-44), le Heat a accéléré dans le troisième quart-temps avec notamment 14 points de James, pour aborder la dernière période avec 16 longueurs d'avance (80-64). Ils n'ont plus jamais été réellement menacés par les Pacers, même si ces derniers ont réussi une série à 13-1 pour revenir à 84-95. Outre la performance de LeBron James, c'est celle de Chris Bosh qui a ravi le public. Alors que sa mire s'était déréglée à l'attaque de la finale de conférence, Bosh a retrouvé sa précision lundi et inscrit 17 points lors des 17 premières minutes. Les efforts conjugués de Paul George (23 pts), David West (20 pts, 12 rbds) et George Hill (15 pts) ont été insuffisants pour les Pacers. Au vu du match de lundi, le seul espoir pour Indiana de remporter les trois prochains matches pour coiffer Miami sur le fil serait de museler LeBron James. "C'est le meilleur joueur au monde. Nous devons absolument lui rendre la vie difficile", a reconnu l'entraîneur des Pacers Frank Vogel. (Belga)

Emmené par un très bon LeBron James (32 points, 10 rebonds et 5 passes) bien soutenu par Chris Bosh (25 pts), le double champion en titre mène désormais la série 3 victoires à 1 et aura l'occasion de se qualifier mercredi à Indianapolis. Légèrement en avance à la mi-temps (49-44), le Heat a accéléré dans le troisième quart-temps avec notamment 14 points de James, pour aborder la dernière période avec 16 longueurs d'avance (80-64). Ils n'ont plus jamais été réellement menacés par les Pacers, même si ces derniers ont réussi une série à 13-1 pour revenir à 84-95. Outre la performance de LeBron James, c'est celle de Chris Bosh qui a ravi le public. Alors que sa mire s'était déréglée à l'attaque de la finale de conférence, Bosh a retrouvé sa précision lundi et inscrit 17 points lors des 17 premières minutes. Les efforts conjugués de Paul George (23 pts), David West (20 pts, 12 rbds) et George Hill (15 pts) ont été insuffisants pour les Pacers. Au vu du match de lundi, le seul espoir pour Indiana de remporter les trois prochains matches pour coiffer Miami sur le fil serait de museler LeBron James. "C'est le meilleur joueur au monde. Nous devons absolument lui rendre la vie difficile", a reconnu l'entraîneur des Pacers Frank Vogel. (Belga)