Les joueurs de la NBA ont demandé au juge Patrick Schiltz de suspendre toute action en justice jusqu'au 9 décembre, entamant ainsi le processus de reconstitution de leur syndicat, première étape pour pouvoir voter le nouvel accord avec les propriétaires de clubs.

Dans la foulée, l'Association des joueurs a adressé lundi un courrier à ses 450 membres leur demandant leur signature pour reformer le syndicat.

Les joueurs devaient au préalable redonner à leur syndicat (NBAPA) son pouvoir de négociation collective, dont ils l'ont privé il y a deux semaines au plus fort de la crise pour explorer la voie judiciaire et intenter à la Ligue un procès. Seul le NBAPA peut en effet signer une convention collective de travail (CBA) au nom des joueurs.

Les propriétaires et les joueurs de NBA étaient parvenus samedi à New York à un accord préalable pour mettre fin au lock-out qui frappe la NBA depuis le 1er juillet dernier. Après une réunion de 15 heures entre les parties, David Stern, le patron de la NBA, annonçait qu'un "projet d'accord, devant être soumis à toute une série d'approbations et d'opérations très complexes, avait été trouvé."

Les trente propriétaires de franchise et quelques 430 joueurs doivent donner leur feu vert respectif à cet accord qui prévoit que le championnat reprenne à Noël, pour une saison régulière de 66 matches, au lieu des 82 habituels.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les joueurs de la NBA ont demandé au juge Patrick Schiltz de suspendre toute action en justice jusqu'au 9 décembre, entamant ainsi le processus de reconstitution de leur syndicat, première étape pour pouvoir voter le nouvel accord avec les propriétaires de clubs. Dans la foulée, l'Association des joueurs a adressé lundi un courrier à ses 450 membres leur demandant leur signature pour reformer le syndicat. Les joueurs devaient au préalable redonner à leur syndicat (NBAPA) son pouvoir de négociation collective, dont ils l'ont privé il y a deux semaines au plus fort de la crise pour explorer la voie judiciaire et intenter à la Ligue un procès. Seul le NBAPA peut en effet signer une convention collective de travail (CBA) au nom des joueurs. Les propriétaires et les joueurs de NBA étaient parvenus samedi à New York à un accord préalable pour mettre fin au lock-out qui frappe la NBA depuis le 1er juillet dernier. Après une réunion de 15 heures entre les parties, David Stern, le patron de la NBA, annonçait qu'un "projet d'accord, devant être soumis à toute une série d'approbations et d'opérations très complexes, avait été trouvé." Les trente propriétaires de franchise et quelques 430 joueurs doivent donner leur feu vert respectif à cet accord qui prévoit que le championnat reprenne à Noël, pour une saison régulière de 66 matches, au lieu des 82 habituels. Sportfootmagazine.be, avec Belga