Le rejet lundi par l'Association des joueurs (NBPA) de l'ultime proposition de nouvelle convention collective, jette la National Basketball Association (NBA), la Ligue nord-américaine de basket, encore un peu plus dans l'incertitude. Après 137 jours de lock-out, l'impasse est totale.

La NBPA va se dissoudre et demander désormais à la justice de défendre ses intérêts. Les risques de voir la saison entièrement annulée sont très réels. "C'est une grande probabilité, pas une possibilité", a même déclaré Billy Hunter, le directeur exécutif du syndicat des joueurs.

Hunter a déclaré lors d'une conférence de presse tenue à New York que les joueurs allaient dissoudre immédiatement la NBPA et déposer une action en justice anti-trust contre la NBA. Des avocats spécialisés Jeffrey Kessler et David Boies ont déjà été engagés.

"Après deux ans d'efforts véritables et concertés pour tenter de conclure une convention collective avec la ligue, nous sommes arrivés à la conclusion que le processus n'a pas fonctionné pour nous", a déclaré Derek Fisher, meneur des Lakers, qui préside la NBPA.

David Stern, commissaire de la NBA, qui défend les intérêts des propriétaires, a commenté cette décision sur ESPN : "C'est juste une grande comédie. C'est OK quand aucun match prévu n'a été annulé mais le faire maintenant. Le syndicat fait monter la pression je suppose pour voir s'ils peuvent effrayer les propriétaires ou quelque chose comme cela. Cela ne se produira pas. Il y aura en fin de compte une nouvelle convention mais la saison 2011-12 est désormais en danger. Tout ce que nous allons faire maintenant c'est de mettre notre foi et notre destin dans les mains d'avocats. Nous entrons maintenant dans l'hiver nucléaire de la NBA", a ajouté Stern.

Un seul autre grand sport collectif nord-américain, le hockey sur glace (NHL) a annulé une saison complète, en 2004-2005, à la suite d'un conflit similaire.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le rejet lundi par l'Association des joueurs (NBPA) de l'ultime proposition de nouvelle convention collective, jette la National Basketball Association (NBA), la Ligue nord-américaine de basket, encore un peu plus dans l'incertitude. Après 137 jours de lock-out, l'impasse est totale. La NBPA va se dissoudre et demander désormais à la justice de défendre ses intérêts. Les risques de voir la saison entièrement annulée sont très réels. "C'est une grande probabilité, pas une possibilité", a même déclaré Billy Hunter, le directeur exécutif du syndicat des joueurs. Hunter a déclaré lors d'une conférence de presse tenue à New York que les joueurs allaient dissoudre immédiatement la NBPA et déposer une action en justice anti-trust contre la NBA. Des avocats spécialisés Jeffrey Kessler et David Boies ont déjà été engagés. "Après deux ans d'efforts véritables et concertés pour tenter de conclure une convention collective avec la ligue, nous sommes arrivés à la conclusion que le processus n'a pas fonctionné pour nous", a déclaré Derek Fisher, meneur des Lakers, qui préside la NBPA. David Stern, commissaire de la NBA, qui défend les intérêts des propriétaires, a commenté cette décision sur ESPN : "C'est juste une grande comédie. C'est OK quand aucun match prévu n'a été annulé mais le faire maintenant. Le syndicat fait monter la pression je suppose pour voir s'ils peuvent effrayer les propriétaires ou quelque chose comme cela. Cela ne se produira pas. Il y aura en fin de compte une nouvelle convention mais la saison 2011-12 est désormais en danger. Tout ce que nous allons faire maintenant c'est de mettre notre foi et notre destin dans les mains d'avocats. Nous entrons maintenant dans l'hiver nucléaire de la NBA", a ajouté Stern. Un seul autre grand sport collectif nord-américain, le hockey sur glace (NHL) a annulé une saison complète, en 2004-2005, à la suite d'un conflit similaire. Sportfootmagazine.be, avec Belga