"Dire que tout est formidable, c'est de la fiction. Nous avons pris la 9e place à l'Euro en tirant les leçons de l'Euro précédent en Lituanie (le premier que la Belgique disputait depuis 18 ans, ndlr), c'est bien mais il ne faut pas tomber dans la béatitude." La patron de l'équipe nationale messieurs appelle à plus de professionnalisme dans les structures et à adopter une vision à long terme en travaillant avec les joueurs de l'équipe nationale durant 12 mois. "Et non pas les deux mois uniquement que dure la campagne", a-t-il insisté jeudi. "Nous avons connu trois phases. Celle où tout a démarré, de rien, il y a dix ans. Celle où nous avons commencé à gagner des matches, en 2007, et la 3e avec nos deux qualifications pour l'Euro. Si l'on veut qu'il y a ait une 4e phase, il faut définir une vision pour les dix prochaines années, créer une plate-forme. Il faut prendre conscience, tous, que si l'on ne la prépare pas sérieusement, il n'y aura pas de 4e phase." Jacques Ledure veut tirer la sonnette d'alarme et le président de la fédération belge, Cyriel Coomans a répondu qu'une réunion était programmée le 22 novembre pour évaluer la situation et dégager des pistes pour l'avenir. (Belga)

"Dire que tout est formidable, c'est de la fiction. Nous avons pris la 9e place à l'Euro en tirant les leçons de l'Euro précédent en Lituanie (le premier que la Belgique disputait depuis 18 ans, ndlr), c'est bien mais il ne faut pas tomber dans la béatitude." La patron de l'équipe nationale messieurs appelle à plus de professionnalisme dans les structures et à adopter une vision à long terme en travaillant avec les joueurs de l'équipe nationale durant 12 mois. "Et non pas les deux mois uniquement que dure la campagne", a-t-il insisté jeudi. "Nous avons connu trois phases. Celle où tout a démarré, de rien, il y a dix ans. Celle où nous avons commencé à gagner des matches, en 2007, et la 3e avec nos deux qualifications pour l'Euro. Si l'on veut qu'il y a ait une 4e phase, il faut définir une vision pour les dix prochaines années, créer une plate-forme. Il faut prendre conscience, tous, que si l'on ne la prépare pas sérieusement, il n'y aura pas de 4e phase." Jacques Ledure veut tirer la sonnette d'alarme et le président de la fédération belge, Cyriel Coomans a répondu qu'une réunion était programmée le 22 novembre pour évaluer la situation et dégager des pistes pour l'avenir. (Belga)