Avec des nouveaux noms comme Maxime Lecomte, Elisa Laisis, Retin Obasohan, Olivier Troisfontaines, des joueurs comme Ioann Iarovictch sur lequel le sélectionneur national compte beaucoup, avec les jeunes d'Ostende, encore champion de Belgique (Khalid Boukichou, Pierre-Antoine Gillet, Niels Marnegrave, Jean Salumu ou Quentin Serron), la Belgique a singulièrement rajeuni ses cadres. "Et je jouerai avec eux lors du tournoi de Trente, Italie (10 au 12 juillet)", a prévenu Eddy Casteels lors de la présentation de sa liste mercredi à Bruxelles. "Car ils doivent apprendre de leurs erreurs et c'est le moment pour eux de les commettre, sinon quand les feront-ils ? Plusieurs rentreront ainsi en ligne de compte. Nous ferons le principal de notre préparation ensuite à 12, car ce groupe doit directement obtenir notre confiance." La Belgique est versée dans le groupe D des qualifications pour l'Euro-2015 avec la Macédoine, la Bélarusse, le Danemark. "Il faut se méfier et ne pas croire que c'est gagné d'avance. La Macédoine est notre plus gros rival, la Bélarusse se compose de beaucoup de joueurs évoluant à l'étranger, et le Danemark est réputé la plus faible du groupe, mais nous avions été surpris par la Suisse (73-82), réputée aussi plus faible, il y a deux ans ne l'oublions pas. Donc méfiance." Eddy Casteels mise sur la continuité avec son staff, depuis 10 ans déjà, et les résultats sont revenus à la hauteur. Le sélectionneur national veut intégrer les jeunes pour les aguerrir au plus vite, "mais cela doit aussi passer par une qualification pour l'Euro-2015", insiste-t-il. (Belga)

Avec des nouveaux noms comme Maxime Lecomte, Elisa Laisis, Retin Obasohan, Olivier Troisfontaines, des joueurs comme Ioann Iarovictch sur lequel le sélectionneur national compte beaucoup, avec les jeunes d'Ostende, encore champion de Belgique (Khalid Boukichou, Pierre-Antoine Gillet, Niels Marnegrave, Jean Salumu ou Quentin Serron), la Belgique a singulièrement rajeuni ses cadres. "Et je jouerai avec eux lors du tournoi de Trente, Italie (10 au 12 juillet)", a prévenu Eddy Casteels lors de la présentation de sa liste mercredi à Bruxelles. "Car ils doivent apprendre de leurs erreurs et c'est le moment pour eux de les commettre, sinon quand les feront-ils ? Plusieurs rentreront ainsi en ligne de compte. Nous ferons le principal de notre préparation ensuite à 12, car ce groupe doit directement obtenir notre confiance." La Belgique est versée dans le groupe D des qualifications pour l'Euro-2015 avec la Macédoine, la Bélarusse, le Danemark. "Il faut se méfier et ne pas croire que c'est gagné d'avance. La Macédoine est notre plus gros rival, la Bélarusse se compose de beaucoup de joueurs évoluant à l'étranger, et le Danemark est réputé la plus faible du groupe, mais nous avions été surpris par la Suisse (73-82), réputée aussi plus faible, il y a deux ans ne l'oublions pas. Donc méfiance." Eddy Casteels mise sur la continuité avec son staff, depuis 10 ans déjà, et les résultats sont revenus à la hauteur. Le sélectionneur national veut intégrer les jeunes pour les aguerrir au plus vite, "mais cela doit aussi passer par une qualification pour l'Euro-2015", insiste-t-il. (Belga)