La réunion entre Lens et les dirigeants du PSV, lundi au complexe d'entraînement de Herdgang, a abouti à une amende maximale pour le joueur.

Le PSV n'a pas suspendu son joueur. Le procureur de la fédération (KNVB) se penchera encore sur cet incident.

Le club ne veut pas dévoiler le montant de l'amende mais cette somme sera versée à une bonne oeuvre.

Bagarre

Une bagarre a opposé les joueurs de Feyenoord et du PSV Eindhoven dans les catacombes du "Kuip" de Rotterdam dimanche à l'issue du match au sommet de la 24e journée du championnat des Pays-Bas gagné 2-1 par l'équipe locale. La bagarre a opposé l'attaquant visiteur Jeremain Lens, qui avait ouvert le score à la 34e, au défenseur Joris Mathijsen dont le duel sur la pelouse avait déjà été particulièrement musclé. D'autres joueurs s'en sont ensuite mêlés. Les faits ont été rapportés par la radio locale Radio Rijnmond qui a interrogé plusieurs témoins de l'incident.

Ruben Schaken, auteur du goal égalisateur de Feyenoord peu après le repos, les a également confirmés. "Oui, c'est malheureusement exact", a-t-il déclaré, "il s'est passé quelque chose du genre qui ne devrait jamais arriver. Mais les joueurs concernés ont été très rapidement séparés. On a du moins écarté les nôtres de ce pugilat indigne. Nos adversaires m'ont semblé moins pressés de calmer les choses. Ils se sont montrés mauvais perdants. Pour le reste on verra bien s'il y aura de suites à cette regrettable affaire", a conclu Ruben Schaken.

Le PSV n'a plus que 2 points d'avance sur Ajax, et 3 sur Feyenoord, après cette 6e défaite en 24 matches.

La réunion entre Lens et les dirigeants du PSV, lundi au complexe d'entraînement de Herdgang, a abouti à une amende maximale pour le joueur. Le PSV n'a pas suspendu son joueur. Le procureur de la fédération (KNVB) se penchera encore sur cet incident. Le club ne veut pas dévoiler le montant de l'amende mais cette somme sera versée à une bonne oeuvre.BagarreUne bagarre a opposé les joueurs de Feyenoord et du PSV Eindhoven dans les catacombes du "Kuip" de Rotterdam dimanche à l'issue du match au sommet de la 24e journée du championnat des Pays-Bas gagné 2-1 par l'équipe locale. La bagarre a opposé l'attaquant visiteur Jeremain Lens, qui avait ouvert le score à la 34e, au défenseur Joris Mathijsen dont le duel sur la pelouse avait déjà été particulièrement musclé. D'autres joueurs s'en sont ensuite mêlés. Les faits ont été rapportés par la radio locale Radio Rijnmond qui a interrogé plusieurs témoins de l'incident. Ruben Schaken, auteur du goal égalisateur de Feyenoord peu après le repos, les a également confirmés. "Oui, c'est malheureusement exact", a-t-il déclaré, "il s'est passé quelque chose du genre qui ne devrait jamais arriver. Mais les joueurs concernés ont été très rapidement séparés. On a du moins écarté les nôtres de ce pugilat indigne. Nos adversaires m'ont semblé moins pressés de calmer les choses. Ils se sont montrés mauvais perdants. Pour le reste on verra bien s'il y aura de suites à cette regrettable affaire", a conclu Ruben Schaken.Le PSV n'a plus que 2 points d'avance sur Ajax, et 3 sur Feyenoord, après cette 6e défaite en 24 matches.