"Le résultat est décevant, mais on peut s'estimer heureux. On a eu de la chance qu'ils n'aient pas marqué plus souvent", a dit Ariel Jacobs, qui ne partageait pas l'optimisme ambiant lorsque le tirage au sort a placé l'AZ sur la route du Sporting. "Ce que j'avais prévu s'est passé. Nous devrons être meilleurs au retour".

Les Néerlandais se sont montrés largement supérieurs mais Silvio Proto ne s'est finalement retourné qu'une fois, sur un but de Maher dix minutes avant la pause. "Nous n'avons pas livré notre meilleur match aujourd'hui", concédait Proto humblement au micro de Sporza. "Nous n'avons pas bien joué, c'était un match difficile pour nous. On connaissait la réputation à domicile de l'AZ, nous étions prévenu que ça ne serait pas facile. Mais on ne peut pas dire qu'on ait été bons."

"Tout reste ouvert pour le match retour sur notre pelouse", estimait le gardien bruxellois. "On devra combler ce retard, avec l'aide de notre public, et faire la différence", estimait-il.

La domination de l'AZ a surpris Maarten Martens. "Anderlecht a affiché trop de respect à notre égard", a-t-il déclaré à l'issue de la partie. "Ils ont beaucoup de qualités mais nous ont laissé faire le jeu. On en a bien profité, d'autant que leur pressing n'était pas suffisant".

Ce score de 1-0 laisse la porte ouverte à tous les scenarios pour le match retour au stade Constant Vanden Stock. Gertjan Verbeek, l'entraîneur de l'AZ, s'attend à un match difficile à Bruxelles. "Cela sera chaud. Nous y irons pour marquer. Je ne crois pas tellement à la défense d'un avantage. Ce sera un match par KO. Anderlecht luttera jusqu'au dernier moment".

Le fil de la rencontre

Anderlecht, avec le meilleur buteur de la compétition Mathias Suarez malade et sur le banc au coup d'envoi, allait être largement dominé par l'AZ, dès le début de la partie: Holman, entre deux défenseurs bruxellois, envoyait le cuir très loin au-dessus après 3 minutes seulement. Le but d'ouverture tombait à la 35e minute. Sur un service de Poulsen, Maher surgissait là aussi entre deux défenseurs pour ne laisser aucune chance à Proto.

La réaction d'Anderlecht n'arrivait jamais et l'AZ se procurait encore deux grosses possibilités en première période: d'abord sur une frappe de Holman de très peu à côté du but de Proto, ensuite sur un impensable raté de Benschop, incapable de pousser le ballon au fond alors qu'il était esseulé devant le but anderlechtois (45+1).

Le niveau de jeu du leader du championnat de Belgique n'était guère plus élevé en seconde période. Proto devait d'ailleurs se détendre sur une frappe de Maher pour éviter le 2-0 (69e). Une tête trop faible de Juhasz passait au-dessus (70e), avant qu'Anderlecht ne se crée sa seule occasion sérieuse de but: une tête puissante de Gillet, droit sur le gardien adverse Alvarado (82e). En fin de match, Proto mettait encore les poings sur une frappe de Martens (88e) alors que Altidore croisait trop sa reprise (85e).

Le match retour se disputera le 23 février au stade Constant Vanden Stock.

Sportfootmagazine.be avec Belga

"Le résultat est décevant, mais on peut s'estimer heureux. On a eu de la chance qu'ils n'aient pas marqué plus souvent", a dit Ariel Jacobs, qui ne partageait pas l'optimisme ambiant lorsque le tirage au sort a placé l'AZ sur la route du Sporting. "Ce que j'avais prévu s'est passé. Nous devrons être meilleurs au retour". Les Néerlandais se sont montrés largement supérieurs mais Silvio Proto ne s'est finalement retourné qu'une fois, sur un but de Maher dix minutes avant la pause. "Nous n'avons pas livré notre meilleur match aujourd'hui", concédait Proto humblement au micro de Sporza. "Nous n'avons pas bien joué, c'était un match difficile pour nous. On connaissait la réputation à domicile de l'AZ, nous étions prévenu que ça ne serait pas facile. Mais on ne peut pas dire qu'on ait été bons." "Tout reste ouvert pour le match retour sur notre pelouse", estimait le gardien bruxellois. "On devra combler ce retard, avec l'aide de notre public, et faire la différence", estimait-il. La domination de l'AZ a surpris Maarten Martens. "Anderlecht a affiché trop de respect à notre égard", a-t-il déclaré à l'issue de la partie. "Ils ont beaucoup de qualités mais nous ont laissé faire le jeu. On en a bien profité, d'autant que leur pressing n'était pas suffisant". Ce score de 1-0 laisse la porte ouverte à tous les scenarios pour le match retour au stade Constant Vanden Stock. Gertjan Verbeek, l'entraîneur de l'AZ, s'attend à un match difficile à Bruxelles. "Cela sera chaud. Nous y irons pour marquer. Je ne crois pas tellement à la défense d'un avantage. Ce sera un match par KO. Anderlecht luttera jusqu'au dernier moment".Le fil de la rencontreAnderlecht, avec le meilleur buteur de la compétition Mathias Suarez malade et sur le banc au coup d'envoi, allait être largement dominé par l'AZ, dès le début de la partie: Holman, entre deux défenseurs bruxellois, envoyait le cuir très loin au-dessus après 3 minutes seulement. Le but d'ouverture tombait à la 35e minute. Sur un service de Poulsen, Maher surgissait là aussi entre deux défenseurs pour ne laisser aucune chance à Proto. La réaction d'Anderlecht n'arrivait jamais et l'AZ se procurait encore deux grosses possibilités en première période: d'abord sur une frappe de Holman de très peu à côté du but de Proto, ensuite sur un impensable raté de Benschop, incapable de pousser le ballon au fond alors qu'il était esseulé devant le but anderlechtois (45+1). Le niveau de jeu du leader du championnat de Belgique n'était guère plus élevé en seconde période. Proto devait d'ailleurs se détendre sur une frappe de Maher pour éviter le 2-0 (69e). Une tête trop faible de Juhasz passait au-dessus (70e), avant qu'Anderlecht ne se crée sa seule occasion sérieuse de but: une tête puissante de Gillet, droit sur le gardien adverse Alvarado (82e). En fin de match, Proto mettait encore les poings sur une frappe de Martens (88e) alors que Altidore croisait trop sa reprise (85e). Le match retour se disputera le 23 février au stade Constant Vanden Stock.Sportfootmagazine.be avec Belga