"Ma compagne Julie et moi-même attendons notre premier enfant pour début 2013. Il est temps d'assumer mes responsabilités familiales. J'ai maintenant 31 ans et veux aussi commencer à exercer ma profession de bio-ingénieur", a expliqué le multiple champion de Belgique. Sa dernière prestation internationale reste donc une 5e place en skiff au championnat d'Europe, mi-septembre à Varèse (Ita). Quelques semaines auparavant, pour sa troisième olympiade consécutive, le rameur de la Koninklijke Roeivereniging Brugge (KRB) avait terminé 12ème des Jeux de Londres (6e de la finale B du skiff). "Je ne désire pas arrêter complètement l'aviron, mais je ne sais pas encore de quelle manière je vais rester impliqué dans mon sport. Que cela soit sur l'eau ou en dehors, tout dépendra de ma nouvelle vie professionnelle et familiale. Outre ses deux places en finale olympique, Maeyens note également deux quatrième places en finale des Mondiaux (2005 à Gifu et 2009 à Poznan). Il fut aussi 5e des Mondaux de 2006 à Eton et décrocha quatre médailles de bronze en Coupe du monde. . (ERIC LALMAND)

"Ma compagne Julie et moi-même attendons notre premier enfant pour début 2013. Il est temps d'assumer mes responsabilités familiales. J'ai maintenant 31 ans et veux aussi commencer à exercer ma profession de bio-ingénieur", a expliqué le multiple champion de Belgique. Sa dernière prestation internationale reste donc une 5e place en skiff au championnat d'Europe, mi-septembre à Varèse (Ita). Quelques semaines auparavant, pour sa troisième olympiade consécutive, le rameur de la Koninklijke Roeivereniging Brugge (KRB) avait terminé 12ème des Jeux de Londres (6e de la finale B du skiff). "Je ne désire pas arrêter complètement l'aviron, mais je ne sais pas encore de quelle manière je vais rester impliqué dans mon sport. Que cela soit sur l'eau ou en dehors, tout dépendra de ma nouvelle vie professionnelle et familiale. Outre ses deux places en finale olympique, Maeyens note également deux quatrième places en finale des Mondiaux (2005 à Gifu et 2009 à Poznan). Il fut aussi 5e des Mondaux de 2006 à Eton et décrocha quatre médailles de bronze en Coupe du monde. . (ERIC LALMAND)