Mutko, également président de la Fédération russe de football (RFS), devrait annoncer cette décision le 26 décembre au Comité exécutif de la Fédération mondiale de football (FIFA).

Le vice-Premier ministre russe a été banni des Jeux Olympiques par le Comité international olympique (CIO), mais la FIFA a soutenu Mutko malgré les critiques. En prenant du recul, Mutko souhaite réduire la pression sur la FIFA.

Mutko est, d'après le rapport McLaren, l'un des responsables du système de dopage étatique en Russie entre 2011 et 2015.

Mutko, également président de la Fédération russe de football (RFS), devrait annoncer cette décision le 26 décembre au Comité exécutif de la Fédération mondiale de football (FIFA). Le vice-Premier ministre russe a été banni des Jeux Olympiques par le Comité international olympique (CIO), mais la FIFA a soutenu Mutko malgré les critiques. En prenant du recul, Mutko souhaite réduire la pression sur la FIFA. Mutko est, d'après le rapport McLaren, l'un des responsables du système de dopage étatique en Russie entre 2011 et 2015.