La collision avec un objet flottant non identifié a eu lieu mardi vers 21h30 GMT (22h30 HB), a indiqué mercredi son équipe, alors que Josse naviguait dans un vent de nord/nord-ouest de 25/30 noeuds, à une vitesse équivalente.

L'impact a eu lieu au niveau du safran tribord (droit) du monocoque de 60 pieds et l'incident, forcément violent à une telle vitesse, a endommagé le système de relevage de l'appendice.

Après avoir consulté son équipe à terre et quatre heures d'arrêt forcé pour réparer, Josse a pu reprendre sa route en direction du cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud), ayant toutefois perdu de précieux milles dans l'incident.

Mardi, un autre concurrent du Vendée Globe, Vincent Riou (PRB), avait annoncé son abandon suite à un choc, dimanche, avec un OFNI.

Au classement de 09h00 HB mercredi, Josse pointait en 3e position à 177,9 milles de Thomson (Hugo Boss) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) était désormais 2e, à 96 milles du Britannique.

La collision avec un objet flottant non identifié a eu lieu mardi vers 21h30 GMT (22h30 HB), a indiqué mercredi son équipe, alors que Josse naviguait dans un vent de nord/nord-ouest de 25/30 noeuds, à une vitesse équivalente. L'impact a eu lieu au niveau du safran tribord (droit) du monocoque de 60 pieds et l'incident, forcément violent à une telle vitesse, a endommagé le système de relevage de l'appendice. Après avoir consulté son équipe à terre et quatre heures d'arrêt forcé pour réparer, Josse a pu reprendre sa route en direction du cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud), ayant toutefois perdu de précieux milles dans l'incident. Mardi, un autre concurrent du Vendée Globe, Vincent Riou (PRB), avait annoncé son abandon suite à un choc, dimanche, avec un OFNI. Au classement de 09h00 HB mercredi, Josse pointait en 3e position à 177,9 milles de Thomson (Hugo Boss) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) était désormais 2e, à 96 milles du Britannique.