Sans Vincent Vanasch, Victor Wegnez, Alexander Hendrickx et Manu Stockbroekx, laissés au repos, ainsi que Nicolas De Kerpel et Florent Van Aubel, blessés, l'équipe de Shane McLeod a prouvé qu'elle possédait un groupe très large et de valeur égale. La Belgique a en effet imposé sa main-mise sur la partie dès les premiers instants. Il ne fallut pas plus de 33 secondes aux Belges pour ouvrir le score via Cédric Charlier, à la réception d'un centre de Thomas Briels (1e). Une fusée de Gauthier Boccard lècha ensuite la transversale de Juan Vivaldi (4e), le gardien des champions olympiques qui intervint parfaitement pour sauver ses filets sur le 1er penalty corner (pc) et le sleep de Tanguy Cosyns (6e).

Loic Van Doren, remplaçant de Vanasch, ne fut que rarement mis à contribution mais le fit à la perfection. Sur des tirs de Matias Paredes (10e) et de Lucas Martinez (15e), mais entre-temps Maxime Plennevaux avait doublé l'avance sur un service de Felix Denayer. L'attaquant d'HGC qui retrouvera son ancien club du Léopold à la rentrée trompa Vivaldu d'un tir à plat, inscrivant son 4e but de la compétition. L'intensité baissa dans le deuxième quart-temps. Les champions du monde, vainqueurs 2-4 à Cordoba à l'aller, ne profitèrent pas des deux pc accordés à la 24e minute. Dans l'autre cercle, le spécialiste argentin Leandro Tolini ne parvint pas à cadrer (27e). A peine revenus des vestiaires, les Belges prirent à nouveau l'assaut du cercle adverse, avec deux nouveaux pc, mais non concrétisés (33e). Dans la minute suivant par contre, une pénétration de Nicolas Poncelet vit Charlier bien placé inscrire son doublé de la journée (34e).

Plusieurs beaux mouvements de part et d'autres se succédèrent en fin de troisième quart, mais ce fut Denayer qui trouva la faille dans la défense argentine sur le 6e pc belge de la partie (4-0, 43e). Dans la dernière période, les Red Lions épatèrent encore quelques fois le public venu en nombre dans le futur lieu du prochain Euro, mais sans cinquième but à la clé. A l'opposé, profitant d'une phase confuse devant Van Doren, Ignacio Ortiz sauva l'honneur pour les hommes de German Orozco (55e). La Belgique boucle donc sa première partie de campagne de Pro League à la 2e place derrière l'Australie, avec 8 victoires en 14 matchs, 3 partages dont un avec un bonus, et 3 défaites (2x Pays-Bas et Australie). Les Red Lions tenteront de se hisser en finale de cette première édition de Pro League vendredi prochain (20h00) en affrontant sur ses terres les Pays-Bas, 3e au classement du 1er tour. L'autre demie mettra aux prises, l'Australie à l'équipe classée 4e, qui pourrait être l'Argentine ou la Grande-Bretagne si cette dernière prend les trois points en soirée contre la Nouvelle-Zélande.