La fin approche, Usain Bolt vient de le reconnaître. Le Jamaïcain, détenteur du record du monde sur 100 et 200 mètres, a raté sa saison à cause d'une blessure au pied. Opéré, il n'a participé qu'à quatre courses. "Quand Glen Mills, mon entraîneur, estime que je ne suis pas en mesure de réussir un bon chrono, il ne me fait pas prendre le départ. Il a raison car je déteste perdre. Quand je n'ai pas le sentiment de pouvoir gagner, je reste à la maison. Donc, quand je prends le départ, vous pouvez être sûr que je suis en forme", a confié le sprinter au magazine britannique Sport.

Le Jamaïcain mettra un terme à sa carrière en 2017. Ses efforts commencent à user son corps. "Chaque année, je souffre de nouvelles blessures, comme la saison écoulée avec ce maudit pied. Et je peux vous dire qu'à béquilles, je ne suis pas rapide ! C'était bizarre : les entraînements me manquaient. Je ne m'y serais pas attendu car je ne m'entraîne que par obligation, parce que c'est mon boulot. Je préférerais me détendre."

Le sprinter de 28 ans va devoir patienter : il doit encore participer à deux Mondiaux, en 2015 à Pékin et en 2017 à Londres, et aux Jeux de Rio. Ces trois grands tournois constituent son count-down personnel. "Faire mes adieux au stade olympique de Londres serait génial mais il y a de fortes chances pour que je ne participe qu'à une seule course, sans doute le 100 mètres pour compenser la médaille d'or perdue au Mondial de Daegu à cause de mon faux départ en 2011. Je remarque que j'ai de plus en plus de mal à digérer les séances matinales et en soirée. A Londres, j'aurai 31 ans", précise Bolt, qui détient trois titres mondiaux sur 200 mètres et qui a gagné deux médailles d'or sur l'hectomètre.

Compte tenu de ses blessures à répétition, il lui sera sans doute difficile d'améliorer ses records du monde sur 100 mètres (9.58) et sur 200 mètres (19.19), tous deux établis au Mondial de Berlin en 2009. Encore que... "Mon coach estime que je peux aller encore plus vite, surtout sur 200 mètres, sur lequel je vais me concentrer l'année prochaine. J'espère terminer sous les 19 secondes un jour. Au Jeux de Rio, j'aurai l'occasion de remporter une médaille d'or sur une des distances, pour la troisième fois d'affilée. Ce serait une primeur. Je placerai ainsi la barre très haut pour mes successeurs. Si un jour quelqu'un gagne quatre fois d'affilée, c'est qu'il sera vraiment un très grand

Par Chris Tetaert

La fin approche, Usain Bolt vient de le reconnaître. Le Jamaïcain, détenteur du record du monde sur 100 et 200 mètres, a raté sa saison à cause d'une blessure au pied. Opéré, il n'a participé qu'à quatre courses. "Quand Glen Mills, mon entraîneur, estime que je ne suis pas en mesure de réussir un bon chrono, il ne me fait pas prendre le départ. Il a raison car je déteste perdre. Quand je n'ai pas le sentiment de pouvoir gagner, je reste à la maison. Donc, quand je prends le départ, vous pouvez être sûr que je suis en forme", a confié le sprinter au magazine britannique Sport.Le Jamaïcain mettra un terme à sa carrière en 2017. Ses efforts commencent à user son corps. "Chaque année, je souffre de nouvelles blessures, comme la saison écoulée avec ce maudit pied. Et je peux vous dire qu'à béquilles, je ne suis pas rapide ! C'était bizarre : les entraînements me manquaient. Je ne m'y serais pas attendu car je ne m'entraîne que par obligation, parce que c'est mon boulot. Je préférerais me détendre."Le sprinter de 28 ans va devoir patienter : il doit encore participer à deux Mondiaux, en 2015 à Pékin et en 2017 à Londres, et aux Jeux de Rio. Ces trois grands tournois constituent son count-down personnel. "Faire mes adieux au stade olympique de Londres serait génial mais il y a de fortes chances pour que je ne participe qu'à une seule course, sans doute le 100 mètres pour compenser la médaille d'or perdue au Mondial de Daegu à cause de mon faux départ en 2011. Je remarque que j'ai de plus en plus de mal à digérer les séances matinales et en soirée. A Londres, j'aurai 31 ans", précise Bolt, qui détient trois titres mondiaux sur 200 mètres et qui a gagné deux médailles d'or sur l'hectomètre.Compte tenu de ses blessures à répétition, il lui sera sans doute difficile d'améliorer ses records du monde sur 100 mètres (9.58) et sur 200 mètres (19.19), tous deux établis au Mondial de Berlin en 2009. Encore que... "Mon coach estime que je peux aller encore plus vite, surtout sur 200 mètres, sur lequel je vais me concentrer l'année prochaine. J'espère terminer sous les 19 secondes un jour. Au Jeux de Rio, j'aurai l'occasion de remporter une médaille d'or sur une des distances, pour la troisième fois d'affilée. Ce serait une primeur. Je placerai ainsi la barre très haut pour mes successeurs. Si un jour quelqu'un gagne quatre fois d'affilée, c'est qu'il sera vraiment un très grand Par Chris Tetaert