Une dernière semaine intense pour Julien Rysman, le physio des Red Lions

11/12/18 à 11:55 - Mise à jour à 11:54

Source: Belga

Julien Rysman, le physiothérapeute des Red Lions, ne chôme pas durant cette 3e et dernière semaine de la Coupe du monde de hockey, qui se déroule jusqu'au dimanche 16 décembre à Bhubaneswar, en Inde. La phase finale démarre en effet mardi pour la Belgique, avec - si tout va bien - un enchaînement de matches tous les deux jours, voire moins en cas de qualification pour la finale.

Une dernière semaine intense pour Julien Rysman, le physio des Red Lions

Julien Rysman, le physiothérapeute des Red Lions © BELGA

Intégré au sein du staff médical des Red Lions depuis janvier 2017, Rysman, outre ses compétences d'ostéopathe, veille en permanence sur la santé physique et mentale de l'équipe nationale messieurs. "Les joueurs répondent chaque jour à une série de dix questions, qui vont de la qualité de leur sommeil, à leur humeur du matin ou encore à leur appétit. Il y a également des questions plus spécifiques, et ce tous les jours de l'année. Ce sont des statistiques très précieuses qui nous donnent un bilan de santé très précis", explique Rysman, 44 ans, qui a débuté sa carrière dans le staff du RSC Anderlecht au début des années 2000, avant d'émigrer vers le hockey quelques années plus tard. "Une discipline découverte grâce à ma soeur qui est mariée à un joueur du Léopold", précise-t-il. "J'ai passé sept ans comme kiné de l'équipe de Louvain. C'est là que je me suis rapproché de l'équipe nationale, où j'ai succédé à Tom Mertens."

Sur ce tournoi de Bhubaneswar, Rysman est fortement mis à contribution. "Il fallait faire un choix pour des raisons budgétaires: soit deux kinés, soit un seul et un médecin. Vu les circonstances délicates ici en Inde avec l'alimentation et l'hygiène de vie, on a opté pour la deuxième formule," éclaircit le physio, qui possède un contrat avec la fédération jusqu'au Jeux de Tokyo. "Mais mon rôle ne se limite pas aux soins. Il existe un véritable esprit d'équipe au sein du staff de Shane McLeod. Tout le monde apporte sa pierre à l'édifice. C'est ainsi que vous me verrez porter les bidons d'eau ou amuser les joueurs à l'hôtel durant les moments libres. Cela ne me dérange absolument pas. Un Red Lion doit être bien physiquement pour bien jouer, mais aussi bien dans sa tête", conclut-il.

Mardi sur le coup de 12h15, la Belgique défiera le Pakistan en barrages croisés. En cas de victoire, les vice-champions olympiques défieront l'Allemagne en quarts de finale, jeudi à 14h30.