Sarah Thomas, 37 ans, est arrivée mardi matin à Douvres, dans le sud de l'Angleterre, sous les applaudissements d'un petit groupe de personnes. "Je me sens un peu malade", l'entend-on dire sur une vidéo publiée sur Facebook.

La nageuse a fait deux allers-retours entre Douvres et le Cap Gris-Nez, situé près de Boulogne-sur-Mer, dans la région du Pas-de-Calais en France.

Avant de se lancer dans cette aventure sportive, Sarah Thomas avait aussi écrit samedi : "Cette nage est dédiée à tous les survivants. C'est pour ceux d'entre nous qui ont prié pour nos vies, qui se sont demandé avec désespoir ce qui allait se passer, qui ont bataillé, dans la douleur et la peur, pour vaincre".

Le traitement de Sarah Thomas contre le cancer s'est achevé il y a un an.

Elle a confié à la BBC que le plus difficile durant les traversées avait été l'eau salée, qui brûlait sa gorge. Elle a également été piquée au visage par une méduse.

Le nageur d'endurance Lewis Pugh a salué sur Twitter une performance "extraordinaire, géniale et surhumaine".

"Juste au moment où nous pensons avoir atteint la limite de l'endurance humaine, quelqu'un bat les records", s'est-il réjoui.