Le nom de Nelson Mandela est parfois associé au rugby. On se souvient de l'importance de la victoire de l'Afrique du Sud, lors de l'édition 1995 de la Coupe du monde organisée sur ses terres. Le rugby à XV est très populaire dans le pays et Madiba souhaite utiliser le symbole d'un sacre mondial pour tenter de réconcilier un pays meurtri par des décennies d'apartheid. L'image de Mandela remettant le trophée Webb-Ellis au capitaine François Pienaar est devenue l'une des plus connues de l'histoirede la Coupe du monde.

C'est dans un complexe sportif situé à Neder-over Hembeek, et baptisé en l'honneur de l'ancien président sudafricain, que se déroulera un tournoi international de touch rugby ce samedi 28 mai. Ce sera une répétition générale importante pour les équipes présentes avant les championnats d'Europe qui se disputeront au mois d'août à Nottingham, au Royaume-Uni. Huit formations masculines (Belgique, Belgique +30 ans, Pays-Bas, Irlande +30 ans, France +30 ans, Old Weasley (Irlande, dernier vainqueur du tournoi), CARTouch, et Baiona Touch) et quatre féminines (Belgique, France, Pays-Bas et Galaxy Paris) seront en compétition. Le coup d'envoi des matches est prévu pour 9 heures. La finale féminine se tiendra à 16h30 et la masculine à 17h20.

Le premier club en Belgique fondé en 2005

Lors des derniers Euro, l'équipe féminine belge (Open, sans distinction d'âge) s'est déjà classée 5e, l'équipe masculine (Open, sans distinction d'âge) 8e et les M40 (40 ans et plus) masculins 6e.

Cette année, la Belgique enverra quatre équipes (MO (hommes), WO (femmes), M30 et M40) à Nottingham et deux équipes de jeunes mixtes (U15 et U16) à Vichy. Ces dernières années, notre pays a principalement mis l'accent sur le développement du sport chez les femmes et les jeunes.

Le tout premier club de touch rugby a été fondé en 2005. Aujourd'hui, en 2022, il existe neuf clubs belges et des sections supplémentaires à Hamme, Beernem et Brigandze. Six tournois sont organisés tout au long de l'année en Belgique.

Quelles différences avec le rugby à XV ?

Le touch rugby, bien qu'il fasse partie de la famille du rugby à XV, possède pourtant d'autres spécificités. Inventé en Australie, pays où il est assez populaire, il est apparu dans les années 50. Sa principale caractéristique est l'absence de contacts violents et donc de plaquages. S'il faut "toucher" (to touch en anglais), c'est uniquement pour arrêter le déroulement d'une action. Cette particularité permet au touch rugby d'être mixte.

Le sport est parfois aussi associé au rugby à cinq, mais ce sont des disciplines bien différentes avec leurs propres fédérations internationales. Le touch se joue par équipe de 6 joueurs sur le terrain avec 8 remplaçants maximum qui peuvent monter en permanence sur le terrain.

Les règles du touch rugby seraient plus proches de celles du rugby à XIII , dont il est une déclinaison, qu'au rugby à XV. Comme pour toutes les disciplines du ballon oval, l'objectif principal est de marquer plus d'essais que son adversaire. Un point est accordé pour un essai marqué.

Pour stopper la progression de l'adversaire, il faut effectuer des "touchers" à une main sur n'importe quelle partie du corps ou également sur le ballon. L'équipe en possession du ballon oval dispose de 6 tentatives de "touch" afin de marquer son essai.

Pas de jeu au pied et de plaquages

Contrairement au rugby à XV, il n'y a pas de jeu au pied, mais la progression de la balle se fait aussi avec des passes effectuées vers l'arrière. Le terrain est aussi plus petit dans la longueur puisque sa dimension est de 70 mètres sur 50. Alors qu'une mi-temps de rugby à XV dure 40 minutes, celle de touch ne dure que 20 minutes. La durée totale d'une partie de touch équivaut donc à la moitié d'une rencontre de rugby à XV. Le ballon est aussi légèrement plus petit que celui qui sera utilisé pour les joutes à XV (taille 4 et non taille 5). Cela a pour objectif de favoriser la prise de balle à une main.

Quelques gestes techniques à connaître

Voici quelques gestes techniques à maîtriser si vous voulez briller en touch rugby. Tout d'abord, il y a celle qui a donné le nom à ce sport, la touch. Il faut donc toucher, à une ou à deux mains, l'adversaire et le ballon et ensuite crier "touch" pour le signaler. Ce toucher ne doit jamais être violent sous peine de risquer une pénalité.

Après avoir été touché, le joueur en possesion du ballon doit effectuer un rollball, c'est-à-dire une remise en jeu du ballon à l'endroit du toucher. Chaque équipe dispose de 6 "touchs" et au 5ème, l'arbitre annonce qu'il s'agit de la dernière tentative. Si un joueur d'une équipe est touché une sixième fois, le ballon est alors rendu à l'adversaire.

Si un joueur est touché lorsqu'il marque un essai, le touch est accordé et l'équipe attaquante doit repartir sur la ligne des 7 mètres pour sa prochaine attaque. Si le joueur est touché puis passe la balle à un partenaire, l'arbitre siffle "touch and pass" et le ballon est alors rendu à l'adversaire.

Le rollball est la remise en jeu du ballon qui doit être réalisée lorsque le joueur en possession de l'oval a été touché par un adversaire. L'équipe qui défend doit alors rester au minimum à 7 mètres de la remise en jeu. A noter que la possession du ballon peut changer en cas de pénalité et c'est alors l'adversaire qui doit effectuer le rollball.

Pour donner le coup d'envoi du match (ou de la seconde mi-temps), on effectue ce qu'on appelle un tapball. Le joueur doit poser la balle au sol devant lui, taper dedans avec son pied en l'envoyant à une distance maximale d'un mètre pour pouvoir la ramasser. Les adversaires doivent être placés à 10 mètres de l'endroit où le joueur réalise le tapball et ne peuvent pas bouger avant que ce dernier ait touché le ballon.

Les pénalités reçues doivent être jouées en effectuant le tapball. On peut les accorder pour plusieurs raisons : passe en avant, passe de l'équipe qui attaque après un toucher, rollball qui n'est pas réalisé à l'endroit exact du toucher, comportement brutal ou fausse annonce de "touch".

Le nom de Nelson Mandela est parfois associé au rugby. On se souvient de l'importance de la victoire de l'Afrique du Sud, lors de l'édition 1995 de la Coupe du monde organisée sur ses terres. Le rugby à XV est très populaire dans le pays et Madiba souhaite utiliser le symbole d'un sacre mondial pour tenter de réconcilier un pays meurtri par des décennies d'apartheid. L'image de Mandela remettant le trophée Webb-Ellis au capitaine François Pienaar est devenue l'une des plus connues de l'histoirede la Coupe du monde.C'est dans un complexe sportif situé à Neder-over Hembeek, et baptisé en l'honneur de l'ancien président sudafricain, que se déroulera un tournoi international de touch rugby ce samedi 28 mai. Ce sera une répétition générale importante pour les équipes présentes avant les championnats d'Europe qui se disputeront au mois d'août à Nottingham, au Royaume-Uni. Huit formations masculines (Belgique, Belgique +30 ans, Pays-Bas, Irlande +30 ans, France +30 ans, Old Weasley (Irlande, dernier vainqueur du tournoi), CARTouch, et Baiona Touch) et quatre féminines (Belgique, France, Pays-Bas et Galaxy Paris) seront en compétition. Le coup d'envoi des matches est prévu pour 9 heures. La finale féminine se tiendra à 16h30 et la masculine à 17h20.Lors des derniers Euro, l'équipe féminine belge (Open, sans distinction d'âge) s'est déjà classée 5e, l'équipe masculine (Open, sans distinction d'âge) 8e et les M40 (40 ans et plus) masculins 6e.Cette année, la Belgique enverra quatre équipes (MO (hommes), WO (femmes), M30 et M40) à Nottingham et deux équipes de jeunes mixtes (U15 et U16) à Vichy. Ces dernières années, notre pays a principalement mis l'accent sur le développement du sport chez les femmes et les jeunes.Le tout premier club de touch rugby a été fondé en 2005. Aujourd'hui, en 2022, il existe neuf clubs belges et des sections supplémentaires à Hamme, Beernem et Brigandze. Six tournois sont organisés tout au long de l'année en Belgique.Le touch rugby, bien qu'il fasse partie de la famille du rugby à XV, possède pourtant d'autres spécificités. Inventé en Australie, pays où il est assez populaire, il est apparu dans les années 50. Sa principale caractéristique est l'absence de contacts violents et donc de plaquages. S'il faut "toucher" (to touch en anglais), c'est uniquement pour arrêter le déroulement d'une action. Cette particularité permet au touch rugby d'être mixte.Le sport est parfois aussi associé au rugby à cinq, mais ce sont des disciplines bien différentes avec leurs propres fédérations internationales. Le touch se joue par équipe de 6 joueurs sur le terrain avec 8 remplaçants maximum qui peuvent monter en permanence sur le terrain. Les règles du touch rugby seraient plus proches de celles du rugby à XIII , dont il est une déclinaison, qu'au rugby à XV. Comme pour toutes les disciplines du ballon oval, l'objectif principal est de marquer plus d'essais que son adversaire. Un point est accordé pour un essai marqué. Pour stopper la progression de l'adversaire, il faut effectuer des "touchers" à une main sur n'importe quelle partie du corps ou également sur le ballon. L'équipe en possession du ballon oval dispose de 6 tentatives de "touch" afin de marquer son essai. Contrairement au rugby à XV, il n'y a pas de jeu au pied, mais la progression de la balle se fait aussi avec des passes effectuées vers l'arrière. Le terrain est aussi plus petit dans la longueur puisque sa dimension est de 70 mètres sur 50. Alors qu'une mi-temps de rugby à XV dure 40 minutes, celle de touch ne dure que 20 minutes. La durée totale d'une partie de touch équivaut donc à la moitié d'une rencontre de rugby à XV. Le ballon est aussi légèrement plus petit que celui qui sera utilisé pour les joutes à XV (taille 4 et non taille 5). Cela a pour objectif de favoriser la prise de balle à une main. Voici quelques gestes techniques à maîtriser si vous voulez briller en touch rugby. Tout d'abord, il y a celle qui a donné le nom à ce sport, la touch. Il faut donc toucher, à une ou à deux mains, l'adversaire et le ballon et ensuite crier "touch" pour le signaler. Ce toucher ne doit jamais être violent sous peine de risquer une pénalité. Après avoir été touché, le joueur en possesion du ballon doit effectuer un rollball, c'est-à-dire une remise en jeu du ballon à l'endroit du toucher. Chaque équipe dispose de 6 "touchs" et au 5ème, l'arbitre annonce qu'il s'agit de la dernière tentative. Si un joueur d'une équipe est touché une sixième fois, le ballon est alors rendu à l'adversaire. Si un joueur est touché lorsqu'il marque un essai, le touch est accordé et l'équipe attaquante doit repartir sur la ligne des 7 mètres pour sa prochaine attaque. Si le joueur est touché puis passe la balle à un partenaire, l'arbitre siffle "touch and pass" et le ballon est alors rendu à l'adversaire. Le rollball est la remise en jeu du ballon qui doit être réalisée lorsque le joueur en possession de l'oval a été touché par un adversaire. L'équipe qui défend doit alors rester au minimum à 7 mètres de la remise en jeu. A noter que la possession du ballon peut changer en cas de pénalité et c'est alors l'adversaire qui doit effectuer le rollball. Pour donner le coup d'envoi du match (ou de la seconde mi-temps), on effectue ce qu'on appelle un tapball. Le joueur doit poser la balle au sol devant lui, taper dedans avec son pied en l'envoyant à une distance maximale d'un mètre pour pouvoir la ramasser. Les adversaires doivent être placés à 10 mètres de l'endroit où le joueur réalise le tapball et ne peuvent pas bouger avant que ce dernier ait touché le ballon. Les pénalités reçues doivent être jouées en effectuant le tapball. On peut les accorder pour plusieurs raisons : passe en avant, passe de l'équipe qui attaque après un toucher, rollball qui n'est pas réalisé à l'endroit exact du toucher, comportement brutal ou fausse annonce de "touch".