"Je suis très fier de mes joueuses. On aurait déjà signé à deux mains pour une victoire d'un point en effectuant beaucoup de rotations et une 2e place qui nous aurait fait jouer le Sénégal plutôt que la Chine", a expliqué Philip Mestdagh. "Mais on a vu que nous étions bien dans le match après quinze minutes. A la mi-temps, on est à +7. Il fallait décider quelque chose en sachant que l'Espagne allait sûrement intensifier sa défense. Ce qu'elle a fait, mais avec beaucoup de fautes. On a joué le coup à fond jusqu'au bout. L'Espagne revient à 7 points et il reste 1.9 secondes à jouer. Il nous fallait un bon play, et il y a ce panier d'Emma (Meesseman) qui nous qualifie pour le top 8 mondial".

Après la médaille de bronze à Prague l'an dernier pour son retour dans une phase finale d'un championnat d'Europe après 10 ans, la Belgique parvient à rejoindre les quarts de finale de la Coupe du monde pour sa première participation en battant l'Espagne, vice-championne olympique et du monde et tenant du titre européen.

"C'était déjà un exploit historique à Prague", souligne encore Philip Mestdagh. "Aujourd'hui, c'est encore un autre exploit, mais surtout aussi avec la manière. On a joué avec une énorme intensité et beaucoup de maturité. Nous sommes très heureux pour le basket belge".

La Belgique jouera en quarts de finale vendredi contre la France ou la Turquie.

"Je suis très fier de mes joueuses. On aurait déjà signé à deux mains pour une victoire d'un point en effectuant beaucoup de rotations et une 2e place qui nous aurait fait jouer le Sénégal plutôt que la Chine", a expliqué Philip Mestdagh. "Mais on a vu que nous étions bien dans le match après quinze minutes. A la mi-temps, on est à +7. Il fallait décider quelque chose en sachant que l'Espagne allait sûrement intensifier sa défense. Ce qu'elle a fait, mais avec beaucoup de fautes. On a joué le coup à fond jusqu'au bout. L'Espagne revient à 7 points et il reste 1.9 secondes à jouer. Il nous fallait un bon play, et il y a ce panier d'Emma (Meesseman) qui nous qualifie pour le top 8 mondial". Après la médaille de bronze à Prague l'an dernier pour son retour dans une phase finale d'un championnat d'Europe après 10 ans, la Belgique parvient à rejoindre les quarts de finale de la Coupe du monde pour sa première participation en battant l'Espagne, vice-championne olympique et du monde et tenant du titre européen. "C'était déjà un exploit historique à Prague", souligne encore Philip Mestdagh. "Aujourd'hui, c'est encore un autre exploit, mais surtout aussi avec la manière. On a joué avec une énorme intensité et beaucoup de maturité. Nous sommes très heureux pour le basket belge". La Belgique jouera en quarts de finale vendredi contre la France ou la Turquie.