Hanne Desmet est passée à deux doigts d'offrir une deuxième médaille à la Belgique aux Jeux Olympiques de Pékin mais a dû se contenter de la 4e place sur 1.500 m en shorttrack. "J'espérais plus", a déclaré Desmet mercredi au Capital Indoor Stadium de Pékin.

"J'ai un sentiment mitigé avec cette quatrième place. J'espérais plus dans cette finale mais le niveau était très élevé. Avec trois championnes olympiques sur le podium, prendre la quatrième place n'est certainement pas une mauvaise chose", a assuré Desmet.

"J'ai lancé mon dépassement final un peu trop tard"

"J'ai voulu attendre la fin pour tenter quelque chose. À deux tours de la fin, il n'y avait plus de place pour passer et j'ai lancé mon dépassement un peu trop tard." Avant d'atteindre la finale, Desmet avait terminé à la deuxième place de son quart de finale et de sa demi-finale, deux fois derrière la Néerlandaise Suzanne Schulting, son amie et partenaire d'entraînement. "Suzanne et moi n'avons certainement pas de stratégie commune, même si nous réagissons chacune différemment par rapport aux autres shorttrackeuses. Nous travaillons beaucoup et nous nous rendons meilleures. Mais, au bout du compte, mon objectif est de devenir la meilleure. Pour ce faire, je dois encore gagner en force et en vitesse."

À Pékin, Desmet est devenue la première athlète féminine belge à remporter une médaille olympique aux JO d'hiver en individuel. Elle avait décroché la médaille de bronze sur le 1.000 m quelques jours après sa 5e place sur 500 m. "Je suis très heureuse de mes Jeux. Mon nom est désormais plus connu que lors de mon arrivée ici. J'espère aussi lutter pour les médailles lors des Mondiaux (à Montréal en mars, ndlr)."

Hanne Desmet est passée à deux doigts d'offrir une deuxième médaille à la Belgique aux Jeux Olympiques de Pékin mais a dû se contenter de la 4e place sur 1.500 m en shorttrack. "J'espérais plus", a déclaré Desmet mercredi au Capital Indoor Stadium de Pékin. "J'ai un sentiment mitigé avec cette quatrième place. J'espérais plus dans cette finale mais le niveau était très élevé. Avec trois championnes olympiques sur le podium, prendre la quatrième place n'est certainement pas une mauvaise chose", a assuré Desmet."J'ai voulu attendre la fin pour tenter quelque chose. À deux tours de la fin, il n'y avait plus de place pour passer et j'ai lancé mon dépassement un peu trop tard." Avant d'atteindre la finale, Desmet avait terminé à la deuxième place de son quart de finale et de sa demi-finale, deux fois derrière la Néerlandaise Suzanne Schulting, son amie et partenaire d'entraînement. "Suzanne et moi n'avons certainement pas de stratégie commune, même si nous réagissons chacune différemment par rapport aux autres shorttrackeuses. Nous travaillons beaucoup et nous nous rendons meilleures. Mais, au bout du compte, mon objectif est de devenir la meilleure. Pour ce faire, je dois encore gagner en force et en vitesse." À Pékin, Desmet est devenue la première athlète féminine belge à remporter une médaille olympique aux JO d'hiver en individuel. Elle avait décroché la médaille de bronze sur le 1.000 m quelques jours après sa 5e place sur 500 m. "Je suis très heureuse de mes Jeux. Mon nom est désormais plus connu que lors de mon arrivée ici. J'espère aussi lutter pour les médailles lors des Mondiaux (à Montréal en mars, ndlr)."