Maria Abakumova (32 ans) avait décroché la médaille d'argent du lancer du javelot aux JO 2008, tandis que Tatyana Lebedeva (42 ans) avait été vice-championne olympique du saut en longueur et du triple saut.

Les deux athlètes, positives au turinabol après réanalyse de leurs échantillons, espéraient récupérer leurs médailles olympiques via le TAS.

Une autre Russe, Ekaterina Gnidenko (cyclisme sur piste), a aussi été déboutée par le TAS. Elle avait été contrôlée positive aux JO 2012 de Londres.

Maria Abakumova (32 ans) avait décroché la médaille d'argent du lancer du javelot aux JO 2008, tandis que Tatyana Lebedeva (42 ans) avait été vice-championne olympique du saut en longueur et du triple saut. Les deux athlètes, positives au turinabol après réanalyse de leurs échantillons, espéraient récupérer leurs médailles olympiques via le TAS. Une autre Russe, Ekaterina Gnidenko (cyclisme sur piste), a aussi été déboutée par le TAS. Elle avait été contrôlée positive aux JO 2012 de Londres.