10. Stefan Everts (motocross)

Si Eddy Merckx était le cannibale du cyclisme, Everts était celui du motocross. Le Limbourgeois aux dix titres de champion du monde est incontestablement la légende de son sport.

9. Sven Nys (cyclo-cross)

Dans les labourés, Sven a tout gagné. Ses concurrents, souvent valeureux, étaient réduits au rôle de faire-valoir, loin derrière la roue arrière de celui qui a dominé son sport comme peu d'autres l'ont réussi.

8. Eden Hazard (football)

La génération dorée du football belge place ses deux plus beaux joyaux dans votre top 10. Génie quand il chausse les crampons et Belge comme les autres quand il enfile les claquettes, Eden est forcément de la partie.

7. Kevin De Bruyne (football)

La plus belle vista du football mondial est belge. Roi de la passe décisive, devenu meilleur milieu de terrain du monde sous les ordres de Pep Guardiola, Kevin De Bruyne voit tout plus vite que les autres. Et ne les laisse jamais refaire leur retard.

6. Tom Boonen (cyclisme)

Champion du monde à Madrid en 2005, Tom Boonen a enfilé le costume du goldenboy du cyclisme mondial pendant de longues années, jalonnées de succès de prestige sur les routes du Tour ou les pavés du Nord.

5. Tia Hellebaut (athlétisme)

Son duel interminable face au regard froid de la Croate Vlasic donnait des frissons. Avec une conclusion heureuse. En 2008, dans le nid d'oiseau de Pékin, Tia décolle jusqu'à l'or.

4. Nina Derwael (gymnastique)

Double championne du monde sur les barres asymétriques. Tout ça alors qu'elle était toujours au berceau quand Filip De Wilde cochonnait son EURO 2000. Le genre de talent qui n'a pas le temps.

3. Justine Henin (tennis)

Au final, seul Wimbledon aura échappé au palmarès de celle qui était devenue, au fil des ans, la patronne de Roland-Garros. Même l'or olympique s'est glissé dans le palmarès du plus beau revers du tennis féminin.

2. Kim Clijsters (tennis)

Son palmarès est moins fourni que celui d'Henin, mais elle compense ce retard dans les chiffres par une joie de vivre contagieuse, et un amour immodéré du come-back.

1. Nafissatou Thiam (athlétisme)

Discipline olympique par excellence, l'heptathlon sacre forcément des champions. Titrée aux JO et aux Mondiaux, Nafi Thiam mérite incontestablement sa place au sommet. Et elle pourrait bien y rester jusqu'au bout du siècle.

Nafi Thiam, votre sportive du siècle, belga
Nafi Thiam, votre sportive du siècle © belga
10. Stefan Everts (motocross) Si Eddy Merckx était le cannibale du cyclisme, Everts était celui du motocross. Le Limbourgeois aux dix titres de champion du monde est incontestablement la légende de son sport.9. Sven Nys (cyclo-cross)Dans les labourés, Sven a tout gagné. Ses concurrents, souvent valeureux, étaient réduits au rôle de faire-valoir, loin derrière la roue arrière de celui qui a dominé son sport comme peu d'autres l'ont réussi.8. Eden Hazard (football)La génération dorée du football belge place ses deux plus beaux joyaux dans votre top 10. Génie quand il chausse les crampons et Belge comme les autres quand il enfile les claquettes, Eden est forcément de la partie. 7. Kevin De Bruyne (football)La plus belle vista du football mondial est belge. Roi de la passe décisive, devenu meilleur milieu de terrain du monde sous les ordres de Pep Guardiola, Kevin De Bruyne voit tout plus vite que les autres. Et ne les laisse jamais refaire leur retard.6. Tom Boonen (cyclisme)Champion du monde à Madrid en 2005, Tom Boonen a enfilé le costume du goldenboy du cyclisme mondial pendant de longues années, jalonnées de succès de prestige sur les routes du Tour ou les pavés du Nord.5. Tia Hellebaut (athlétisme)Son duel interminable face au regard froid de la Croate Vlasic donnait des frissons. Avec une conclusion heureuse. En 2008, dans le nid d'oiseau de Pékin, Tia décolle jusqu'à l'or.4. Nina Derwael (gymnastique)Double championne du monde sur les barres asymétriques. Tout ça alors qu'elle était toujours au berceau quand Filip De Wilde cochonnait son EURO 2000. Le genre de talent qui n'a pas le temps.3. Justine Henin (tennis)Au final, seul Wimbledon aura échappé au palmarès de celle qui était devenue, au fil des ans, la patronne de Roland-Garros. Même l'or olympique s'est glissé dans le palmarès du plus beau revers du tennis féminin.2. Kim Clijsters (tennis)Son palmarès est moins fourni que celui d'Henin, mais elle compense ce retard dans les chiffres par une joie de vivre contagieuse, et un amour immodéré du come-back.1. Nafissatou Thiam (athlétisme)Discipline olympique par excellence, l'heptathlon sacre forcément des champions. Titrée aux JO et aux Mondiaux, Nafi Thiam mérite incontestablement sa place au sommet. Et elle pourrait bien y rester jusqu'au bout du siècle.