Les restrictions sanitaires autour des événements olympiques se poursuivent à Tokyo où les autorités municipales ont annoncé mercredi "l'annulation" du relais de la flamme olympique "sur la voie publique" dans la capitale, qui donnera lieu toutefois à une cérémonie "sans spectateurs".

Le relais de la flamme olympique débutera vendredi à Tokyo, a confirmé la municipalité, précisant qu'en raison de la pandémie de Covid-19, tous les tronçons qui devaient se dérouler sur la voie publique entre le 9 et le 23 juillet, date d'ouverture des Jeux, "ont été annulés, à l'exception de zones insulaires isolées". Toutefois, "une cérémonie d'allumage de la flamme sera organisée sans spectateurs" vendredi, ajoute les autorités municipales dans un communiqué. Déjà, mardi, les organisateurs des JO et des autorités locales japonaises ont demandé au public de "s'abstenir" d'assister au marathon et aux épreuves de marche à Sapporo (nord du Japon). Le gouvernement japonais doit décider, en principe jeudi, s'il prolonge des restrictions sanitaires à Tokyo et dans d'autres départements, ce qui pourrait avoir un impact sur la présence ou non - et dans quelle limite - de spectateurs sur les sites olympiques. Une réunion des autres parties prenantes incluant le Comité international olympique et Tokyo-2020 est également attendue jeudi, selon des médias, et la question des spectateurs devrait dominer les discussions.

Les restrictions sanitaires autour des événements olympiques se poursuivent à Tokyo où les autorités municipales ont annoncé mercredi "l'annulation" du relais de la flamme olympique "sur la voie publique" dans la capitale, qui donnera lieu toutefois à une cérémonie "sans spectateurs". Le relais de la flamme olympique débutera vendredi à Tokyo, a confirmé la municipalité, précisant qu'en raison de la pandémie de Covid-19, tous les tronçons qui devaient se dérouler sur la voie publique entre le 9 et le 23 juillet, date d'ouverture des Jeux, "ont été annulés, à l'exception de zones insulaires isolées". Toutefois, "une cérémonie d'allumage de la flamme sera organisée sans spectateurs" vendredi, ajoute les autorités municipales dans un communiqué. Déjà, mardi, les organisateurs des JO et des autorités locales japonaises ont demandé au public de "s'abstenir" d'assister au marathon et aux épreuves de marche à Sapporo (nord du Japon). Le gouvernement japonais doit décider, en principe jeudi, s'il prolonge des restrictions sanitaires à Tokyo et dans d'autres départements, ce qui pourrait avoir un impact sur la présence ou non - et dans quelle limite - de spectateurs sur les sites olympiques. Une réunion des autres parties prenantes incluant le Comité international olympique et Tokyo-2020 est également attendue jeudi, selon des médias, et la question des spectateurs devrait dominer les discussions.