Matthias Casse a décroché la médaille de bronze en catégorie des -81 kg mardi aux Jeux olympiques de Tokyo. Le judoka belge de 24 ans, champion du monde et N.1 mondial, a battu le Géorgien Tato Grigalshvili (IJF 3) sur ippon dans le combat pour la médaille de bronze.

C'est la deuxième médaille belge aux Jeux de Tokyo après l'argent de Wout van Aert samedi dans la course cycliste en ligne, et la 150e médaille belge de l'histoire aux Jeux d'été. L'autre médaille de bronze est revenue à l'Autrichien Shamil Borchashvili (IJF 22) qui a battu l'Allemand Dominic Ressel (IJF 10). Matthias Casse, qui dispute ses premiers Jeux, avait dû batailler ferme pour se hisser en demi-finale. Après avoir sorti au golden score le Porto-Ricain Adrian Gandia (IJF 33) et Suédois Robin Pacek (IJF 28), il avait battu le Russe Alan Khubetsov (IJF 8) aux pénalités en quarts de finale. En demi-finales, l'Anversois s'inclinait sur waza-ari au golden score en demi-finales face au Japonais Takanori Nagase, 13e mondial et médaille de bronze des Jeux de Rio en 2016. L'Anversois est ensuite remonté sur le tatami pour aller chercher la 14e médaille olympique du judo belge, la 10e en bronze.

null, Getty Images/iStock
null © Getty Images/iStock

Depuis l'apparition du judo aux programme des Jeux en 1964, seuls Robert Vande Walle en 1980 à Moscou, Ingrid Berghmans en 1988 à Séoul et Ulla Werbrouck en 1996 à Atlanta sont montés sur la plus haute marche du podium. A noter qu'en 1988, le judo féminin était un sport de démonstration.

Le Japonais Takanori Nagase, qui avait battu Matthias Casse en demi-finales, est devenu champion olympique en catégorie des -81 kg mardi aux Jeux de Tokyo.

LE TOMBEUR DE CASSE SE PARE D'OR

Médaille de bronze des Jeux de Rio en 2016, Takanori Nagase, 13e mondial, a cette fois décroché l'or en dominant le Mongol Saeid Mollaei (IJF 6) en finale. Nagase a ainsi offert aux Japon une 5e médaille d'or en judo lors de ces Jeux de Tokyo.

UNE BLESSURE A L'EPAULE POUR CASSE

Matthias Casse est arrivé à Tokyo avec un objectif: devenir le troisième champion olympique belge de judo, après Robert Van de Walle à Moscou en 1980 et Ulla Werbrouck en 1996 à Atlanta. L'Anversois n'est pas parvenu à remporter l'or dans la légendaire Nippon Budokan, l'arène tokyoïte d'arts martiaux, mais il a finalement réussi à décrocher une médaille de bronze.

Après sa victoire dans le combat pour la troisième place face au Géorgien Tato Grigalashvili, le judoka belge a néanmoins laissé entendre qu'il n'avait pas pu concourir à pleine capacité. "Je me suis blessé à l'épaule il y a trois semaines et demie, lors du camp d'entraînement en Croatie", a expliqué Casse. "J'ai dû jouer avec les cartes que j'avais en main, je suis satisfait du bronze." Mathias Casse offre à la Belgique sa deuxième médaille de ces Jeux Olympiques de Tokyo, après la médaille d'argent glanée par Wout Van Aert lors de la course cycliste en ligne.

Matthias Casse a décroché la médaille de bronze en catégorie des -81 kg mardi aux Jeux olympiques de Tokyo. Le judoka belge de 24 ans, champion du monde et N.1 mondial, a battu le Géorgien Tato Grigalshvili (IJF 3) sur ippon dans le combat pour la médaille de bronze. C'est la deuxième médaille belge aux Jeux de Tokyo après l'argent de Wout van Aert samedi dans la course cycliste en ligne, et la 150e médaille belge de l'histoire aux Jeux d'été. L'autre médaille de bronze est revenue à l'Autrichien Shamil Borchashvili (IJF 22) qui a battu l'Allemand Dominic Ressel (IJF 10). Matthias Casse, qui dispute ses premiers Jeux, avait dû batailler ferme pour se hisser en demi-finale. Après avoir sorti au golden score le Porto-Ricain Adrian Gandia (IJF 33) et Suédois Robin Pacek (IJF 28), il avait battu le Russe Alan Khubetsov (IJF 8) aux pénalités en quarts de finale. En demi-finales, l'Anversois s'inclinait sur waza-ari au golden score en demi-finales face au Japonais Takanori Nagase, 13e mondial et médaille de bronze des Jeux de Rio en 2016. L'Anversois est ensuite remonté sur le tatami pour aller chercher la 14e médaille olympique du judo belge, la 10e en bronze. Depuis l'apparition du judo aux programme des Jeux en 1964, seuls Robert Vande Walle en 1980 à Moscou, Ingrid Berghmans en 1988 à Séoul et Ulla Werbrouck en 1996 à Atlanta sont montés sur la plus haute marche du podium. A noter qu'en 1988, le judo féminin était un sport de démonstration. Le Japonais Takanori Nagase, qui avait battu Matthias Casse en demi-finales, est devenu champion olympique en catégorie des -81 kg mardi aux Jeux de Tokyo.LE TOMBEUR DE CASSE SE PARE D'OR Médaille de bronze des Jeux de Rio en 2016, Takanori Nagase, 13e mondial, a cette fois décroché l'or en dominant le Mongol Saeid Mollaei (IJF 6) en finale. Nagase a ainsi offert aux Japon une 5e médaille d'or en judo lors de ces Jeux de Tokyo. UNE BLESSURE A L'EPAULE POUR CASSE Matthias Casse est arrivé à Tokyo avec un objectif: devenir le troisième champion olympique belge de judo, après Robert Van de Walle à Moscou en 1980 et Ulla Werbrouck en 1996 à Atlanta. L'Anversois n'est pas parvenu à remporter l'or dans la légendaire Nippon Budokan, l'arène tokyoïte d'arts martiaux, mais il a finalement réussi à décrocher une médaille de bronze. Après sa victoire dans le combat pour la troisième place face au Géorgien Tato Grigalashvili, le judoka belge a néanmoins laissé entendre qu'il n'avait pas pu concourir à pleine capacité. "Je me suis blessé à l'épaule il y a trois semaines et demie, lors du camp d'entraînement en Croatie", a expliqué Casse. "J'ai dû jouer avec les cartes que j'avais en main, je suis satisfait du bronze." Mathias Casse offre à la Belgique sa deuxième médaille de ces Jeux Olympiques de Tokyo, après la médaille d'argent glanée par Wout Van Aert lors de la course cycliste en ligne.