Tia Hellebaut : "arrêter, une décision facile à prendre"

06/03/13 à 13:03 - Mise à jour à 13:03

Source: Sportmagazine

Tia Hellebaut a annoncé mettre un terme définitif à sa carrière sportive et arrêter l'athlétisme lors d'une conférence de presse ce mercredi à Paal.

Tia Hellebaut : "arrêter, une décision facile à prendre"

© BELGA

Tia Hellebaut a avoué n'avoir plus la force mentale pour continuer au plus haut niveau jusqu'au Mondiaux de Moscou, en août prochain. "Combiner la vie de maman et le sport au plus haut niveau est très lourd. C'est terriblement pesant. Mon mental a toujours été ma grande force. Je dois être honnête et prendre les décisions qui s'imposent. Et je trouve que c'était le bon moment pour arrêter", a-t-elle expliqué dans les locaux de Golazo, son agence de management, aux côtés de son entraîneur et compagnon, Wim Van de Ven.

"Ce fut en fin de compte une décision facile à prendre. Physiquement, tout va bien, je me suis vraiment bien entraînée cet hiver. Je me sens capable de sauter encore 1m95, 1m96, mais je n'ai plus l'envie de me battre. Je n'ai plus la force mentale nécessaire. Je l'ai bien senti après Göteborg (où Tia Hellebaut a calé à 1m92, finissant 8e en finale de l'Euro en salle en Suède dimanche). C'était clair. C'est pour ça que la décision s'imposait d'elle-même. Je ne suis pas une machine. Je suis quelqu'un de normal."

Âgée de 35 ans, Tia Hellebaut a pratiqué l'heptathlon, mais surtout le saut en hauteur, devenant championne olympique de cette discipline lors des Jeux de Pékin en 2008. A son palmarès on note également un titre de championne du monde du pentathlon en salle (2008), ainsi qu'un titre de championne d'Europe de la hauteur à Göteborg (2006).

En décembre 2008, Hellebaut avait une première fois annoncé ranger ses pointes, donnant naissance quelques mois plus tard à son premier enfant Lotte. Elle reviendra toutefois à la compétition en 2010, mais son retour ne durera que quelques mois. A nouveau enceinte, elle mettra au jour son deuxième enfant Saartje, sans pour autant cette fois envisager sa retraite sportive. Avec comme objectif les Jeux de Londres, Hellebaut ouvrira fin 2011 le troisième chapitre de sa carrière. Ce dernier sera marqué par deux cinquièmes places en 2012, aux Mondiaux en salle d'Istanbul et aux JO de Londres. "Je suis fier de ce que j'ai fait. J'ai pu accomplir tous mes objectifs. J'aurais signé des deux mains pour ça. Je n'ai vraiment aucun regret après une fantastique carrière. Mon plus beau souvenir restera ma médaille d'or aux JO de Pékin en 2008, c'est logique. Mais je suis très fier d'avoir encore été 5e des Jeux de Londres."

Déçue par ses dernier championnats d'Europe indoor début mars à Göteborg, où elle est restée bloquée à 1m87 en finale (8e place), Hellebaut arrête donc définitivement sa carrière. Elle dit vouloir se donner quelques semaines de réflexion quant à son avenir professionnel.

Wim Vandeven : "je n'ai pas essayé de la convaincre"

Compagnon et entraîneur de Tia Hellebaut, Wim Vandeven n'a pas essayé de convaincre l'Anversoise de poursuivre encore plus avant sa carrière. "Juste après le concours à Göteborg dimanche, elle m'a dit: "je ne peux plus me battre.. ", nous savions ce que cela voulait dire."

"Je suis très fier de Tia, de sa carrière fantastique", poursuite-t-il Vandeven. "Je sais ce qu'elle a du faire pour cela. J'étais à ses côtés tout le temps. Comme compagnon, comme entraîneur. J'ai vu tout ce qu'elle a fait pour arriver à réaliser une brillante carrière. Non, je n'ai pas essayé de la convaincre. Je la comprends tout à fait et je la soutiens totalement dans sa décision. Je me suis toujours demandé d'ailleurs comment elle pouvait combiner comme ça son rôle de maman et le sport au plus haut niveau. Bien entendu, comme tout le monde, j'aurais voulu que l'Euro en salle à Göteborg soit meilleur. Mais même avec un résultat fantastique à Göteborg, l'éventualité existait d'arrêter. C'est une décision mûrement réfléchie, qui ne date pas d'aujourd'hui. Je suis vraiment très fier d'elle."

"Merci Tia"

Via son compte Twitter, le Premier ministre, Elio Di Rupo, n'a pas tardé pour réagir. "Merci Tia Hellebaut pour ta magnifique contribution dans l'histoire du sport belge. Et beaucoup de succès pour la suite!", a-t-il tweeté ce mercredi.

La réaction du ministre des sports flamand Philippe Muyters (N-VA) est également tombée quelques instants après l'annonce faite par Hellebaut. "Je ne peux que respecter sa décision", écrit-il, "et la remercier pour les magnifiques prestations réalisées au fil des ans. C'est bien sûr une décision que je regrette, mais il faut saluer la manière dont elle a été prise. Tia a atteint le sommet au cours de sa carrière, et peut à présent se retirer la tête haute de cette bataille quotidienne. En tant qu'amateur de sport j'ai vécu tous ses exploits avec intensité, et je ne peux que la remercier pour cela. Elle est et reste pour toujours une athlète du plus haut niveau. Mais aussi un exemple pour toutes et tous dans la vie courante. Comme mère, et aussi pour la façon, dont elle a par exemple surmonté pas mal de difficultés au début de sa carrière. Pour sa personnalité aussi, et la manière dont elle survit aux échecs pour les transformer en victoires au coup suivant. Je lui souhaite en tout cas les plus grandes réussites pour la suite. Mais ce n'est presque pas nécessaire, vu qu'il n'y a aucun doute à nourrir à ce sujet", conclut le ministre des sports flamand.

Reprendre la direction du Memorial Van Damme en 2016

Tia Hellebaut ne quittera cependant pas totalement le monde l'athlé. Elle s'occupera des European Company Games (une compétition sportives pour entreprises du 20 au 22 septembre à Anvers) organisé par Bob Verbeeck et son agence de marketing sportif, Golazo, dans le cadre d'Anvers, capitale européenne du sport 2013. Elle sera aussi assistante de Wilfried Meert pour le Mémorial Van Damme dont l'édition 2013, en clôture de la Ligue de Diamant, se déroulera le 6 septembre. L'objectif à terme, est que Tia Hellebaut prenne la succession de Wilfried Meert comme directeur du meeting en 2016.

"Beaucoup de portes sont ouvertes", a reconnu Tia. "Je vais prendre un peu de vacances puis me pencher sur mes prochains challenges et déterminer la suite à donner à ma vie professionnelle. J'ai toujours été quelqu'un de très perfectionniste dans mon sport. J'ai beaucoup d'expérience et je veux pouvoir mettre cela en pratique."

Tia Hellebaut ne veut pas quitter le monde du sport et de l'athlétisme qui lui a tant donné. "Cela va me manquer, c'est sûr. Il y avait beaucoup de voyages, beaucoup d'efforts aussi, mais c'était par exemple s'entraîner sous le soleil en hiver. C'était une vie fantastique. Et puis j'ai réussi à accomplir tout ce que je voulais. Tout ça va me manquer. Mais je dois être honnête et constater que je n'ai plus l'envie nécessaire. C'était déjà difficile après les jeux de Londres. Les derniers mois ont été très lourd. Etre sportif au plus haut niveau pour un homme, n'est pas la même chose que pour une femme. Pour une maman. Je suis allé à Göteborg avec cette éventualité dans la tête. Au soir du concours c'était clair. J'ai décidé d'arrêter. Lotte (sa fille aînée) m'a dit: 'c'est bien, comme ça tu seras plus souvent à la maison...'."

Nos partenaires