Pour les amateurs de basket qui ont grandi dans les années 90, Space Jam reste un film culte. L'icône de la NBA Michael Jordan y demandait de l'aide à des personnages des Looney Tunes, comme Bugs Bunny, pour battre les Monstars, une équipe d'extra-terrestres. Un succès phénoménal: le film a rapporté 250 millions de dollars, et l'album de la BO (avec notamment I Believe I Can Fly de R. Kelly et Fly Like an Eagle de Seal) a été certifié six fois disque de platine. Le film a encore davantage fait connaître Michael Jordan à travers le monde que sa carrière de basketteur.
...

Pour les amateurs de basket qui ont grandi dans les années 90, Space Jam reste un film culte. L'icône de la NBA Michael Jordan y demandait de l'aide à des personnages des Looney Tunes, comme Bugs Bunny, pour battre les Monstars, une équipe d'extra-terrestres. Un succès phénoménal: le film a rapporté 250 millions de dollars, et l'album de la BO (avec notamment I Believe I Can Fly de R. Kelly et Fly Like an Eagle de Seal) a été certifié six fois disque de platine. Le film a encore davantage fait connaître Michael Jordan à travers le monde que sa carrière de basketteur. Une ambition qui est également celle de LeBron James, que beaucoup considèrent comme le deuxième meilleur basketteur de tous les temps, après Jordan. Et ce depuis plusieurs années. Ce n'est pas un hasard s'il a été transféré aux Los Angeles Lakers en 2018: en jouant dans la Cité des Anges, il se rapproche de Hollywood. En 2013, James avait fondé la SpringHill Entertainment Company avec son manager Maverick Carter. Cette boîte a produit différents films, programmes de télévision et autres documentaires. En 2015, James a aussi joué dans le film Trainwreck (Crazy Amy), une comédie. Cette même année, SpringHill a conclu un accord avec Warner Bros, qui possédait les droits de production des personnages des Looney Tunes et qui travaillait à une suite de Space Jam, intitulée A New Legacy ( Une nouvelle ère dans la version française). Pourtant, il a fallu attendre 2019 avant que les prises de vues ne débutent, après différents problèmes dont trois réalisateurs et trois scénaristes ont fait les frais. Il fallait aussi concilier la réalisation du film avec l'agenda chargé de James, qui ne pouvait se libérer qu'après la saison de NBA. Cette semaine, après plusieurs mois d'annonces sur les réseaux sociaux, le produit final est enfin lancé: le film sera diffusé dans les salles de cinéma américaines et européennes, ainsi que sur le canal de streaming de HBO Max. La date n'a pas été choisie au hasard: après la pandémie, le film doit être "la" superproduction de l'été, entre la fin de la saison NBA et le début des Jeux Olympiques. C'est la raison pour laquelle James a déclaré forfait pour Tokyo. À 36 ans, après une inter-saison très courte l'an passé, il veut accorder un peu de repos à son corps et surtout avoir assez de temps pour faire la promotion de son film. "Cet été, je jouerai pour la Tune Squad plutôt que pour le Team USA", a-t-il expliqué laconiquement après l'élimination des LA Lakers en play-offs. Selon le discours de promotion, ce sera "le match le plus important de sa vie". Dans le film, réalisé par Malcolm D. Lee et produit par Ryan Coogler, il doit sauver son fils Dom (joué par l'acteur Cedric Joe), enlevé par le "scélérat" Al-G Rhythm (interprété par l'acteur Don Cheadle). La seule manière de le récupérer est de gagner un match de basket dans une dimension virtuelle. En faisant équipe, comme Jordan autrefois, avec les Looney Tunes (Bugs et Lola Bunny, Daffy Duck...), pour affronter la Goon Squad, une version digitale de vedettes de (W)NBA comme Klay Thompson, Anthony Davis, Damian Lillard, Kyrie Irving, Diana Taurasi et Nneka Ogwumike. Michael Jordan devrait également apparaître d'une manière ou d'une autre dans le film. Simultanément à Space Jam: Une nouvelle ère, sort également un album comportant la bande originale du film, dont "We Win", chanté par Lil Baby et Kirk Franklink, est la chanson principale. Tout cela ne représente qu'une petite partie d'une gigantesque opération commerciale, qui voit également Nike lancer une nouvelle ligne de vêtements Space Jam - dont les nouvelles chaussures de basket LeBron 19 - et Xbox lancer un nouveau jeu vidéo. Si la saison de James en NBA s'est terminée prématurément, sa conquête de Hollywood débouchera à coup sûr sur un immense succès.