Sous les yeux du roi Philippe, les hockeyeurs belges se sont imposés sur le score sans appel de 0-12 grâce à des buts marqués par dix joueurs différents pour filer tout droit vers les quarts de finale. Florent Van Aubel (11e), Arthur Van Doren (14e, 53e), Tanguy Cosyns (17e, 52e), Felix Denayer (24e), Jérôme Truyens (27e), Gauthier Boccard (32e), Thomas Briels (33e), Sébastien Dockier (40e), Cédric Charlier (47e) et John-John Domen (50e) ont marqué les buts.

La question n'était pas de savoir si les Belges (FIH 6) allaient l'emporter, mais bien combien de buts ils réussiraient à marquer aux Brésiliens (FIH 30), l'adversaire le plus faible du tournoi, déjà balayé 7-0 la veille par l'Espagne. Ce furent toutefois les Sud-Américains, soutenus par un public enthousiaste, qui se montrèrent les premiers dangereux par une incursion sur la droite de Borges qui obligea Vanash à intervenir à la 5e.

Ensuite, il n'y en eut plus que pour les Red Lions, qui durent néanmoins attendre la 11e minute pour trouver la faille par un tir en revers de Van Aubel suite à un débordement de Stockbroekx. Le plus dur, en somme, était fait pour les Belges qui profitèrent d'une supériorité numérique de dix minutes pour passer la vitesse supérieure et assurer leur victoire grâce à des rebonds de pc de Van Doren (14e) et Denayer (24e) entrecoupés d'un goal de Cosyns (17e). La première mi-temps s'acheva par un cinquième but signé Truyens d'un bel envoi du bord du cercle.

Le match, évidemment, était plié. Restait à soigner les statistiques. Appliqués, les Red Lions s'y attelèrent rapidement et avec brio par Boccard (32e), suite à une belle passe du capitaine Dohmen, puis par Briels (33e), de près. Le Brésil en avait plein les pieds, son infortuné gardien Faustino se trouvant carrément dans un stand de tir. Dockier inscrivit le n°8 suite à une belle combinaison Briels-Stockbroekx sur la droite et le quatrième quart temps tourna véritablement à la démonstration avec quatre nouveaux buts signés Charlier, Dohmen, Cosyns et Van Doren au terme d'autant d'actions très collectives. Prochain rendez-vous mardi soir contre l'Australie (FIH 1), grand favori pour la médaille d'or, avec comme enjeu la première place de la poule A.

Sous les yeux du roi Philippe, les hockeyeurs belges se sont imposés sur le score sans appel de 0-12 grâce à des buts marqués par dix joueurs différents pour filer tout droit vers les quarts de finale. Florent Van Aubel (11e), Arthur Van Doren (14e, 53e), Tanguy Cosyns (17e, 52e), Felix Denayer (24e), Jérôme Truyens (27e), Gauthier Boccard (32e), Thomas Briels (33e), Sébastien Dockier (40e), Cédric Charlier (47e) et John-John Domen (50e) ont marqué les buts.La question n'était pas de savoir si les Belges (FIH 6) allaient l'emporter, mais bien combien de buts ils réussiraient à marquer aux Brésiliens (FIH 30), l'adversaire le plus faible du tournoi, déjà balayé 7-0 la veille par l'Espagne. Ce furent toutefois les Sud-Américains, soutenus par un public enthousiaste, qui se montrèrent les premiers dangereux par une incursion sur la droite de Borges qui obligea Vanash à intervenir à la 5e. Ensuite, il n'y en eut plus que pour les Red Lions, qui durent néanmoins attendre la 11e minute pour trouver la faille par un tir en revers de Van Aubel suite à un débordement de Stockbroekx. Le plus dur, en somme, était fait pour les Belges qui profitèrent d'une supériorité numérique de dix minutes pour passer la vitesse supérieure et assurer leur victoire grâce à des rebonds de pc de Van Doren (14e) et Denayer (24e) entrecoupés d'un goal de Cosyns (17e). La première mi-temps s'acheva par un cinquième but signé Truyens d'un bel envoi du bord du cercle.Le match, évidemment, était plié. Restait à soigner les statistiques. Appliqués, les Red Lions s'y attelèrent rapidement et avec brio par Boccard (32e), suite à une belle passe du capitaine Dohmen, puis par Briels (33e), de près. Le Brésil en avait plein les pieds, son infortuné gardien Faustino se trouvant carrément dans un stand de tir. Dockier inscrivit le n°8 suite à une belle combinaison Briels-Stockbroekx sur la droite et le quatrième quart temps tourna véritablement à la démonstration avec quatre nouveaux buts signés Charlier, Dohmen, Cosyns et Van Doren au terme d'autant d'actions très collectives. Prochain rendez-vous mardi soir contre l'Australie (FIH 1), grand favori pour la médaille d'or, avec comme enjeu la première place de la poule A.