"Pour le moment, il n'y a pas de charges retenues, il est trop tôt (pour commenter). Nous suivrons de près" l'affaire, a brièvement déclaré Bach à son arrivée à Lima où il participera à la 131e session du CIO au cours de laquelle seront désignées mercredi par un vote à main levée les villes hôtes des jeux Olympiques 2024 (vraisemblablement Paris) et 2028 (vraisemblablement Los Angeles).

Les autorités brésiliennes ont lancé mardi une vaste opération à l'encontre du chef de la candidature de Rio, Carlos Nuzman, ancien membre du CIO, soupçonné d'avoir organisé l'achat de voix au sein de l'instance pour obtenir en 2009 l'attribution des Jeux aux dépens de Madrid, Tokyo et Chicago.

La police a dit enquêter sur "un réseau international de corruption" incluant "l'achat de voix dans le cadre de l'élection par le CIO de la ville-hôte des jeux Olympiques 2016".