Engagé dans la 12e et avant-dernière paire, Bart Swings patinait avec le Néerlandais Jan Blokhuijsen, champion d'Europe allround, finalement 2e, un bon tirage selon son coach.

Le Louvaniste, 22 ans, a bouclé la distance en 6:17.79. Après un départ en boulet de canon, et un meilleur temps lors des 3 premiers tours, Bart Swings est resté jusqu'au bout en course pour un podium finissant finalement 4e, à 3 secondes de son record de Belgique (6:13:37.), à 1.13/10e seulement d'une médaille olympique.

Intouchable, Sven Kramer a conservé son titre conquis à Vancouver il y a 4 ans, rajoutant une 5e médaille olympique à son palmarès. Dans un chrono de 6:10.76 (record olympique), il a devancé ses compatriotes Jan Blokhuijsen (6:15.71), 2e, et Jorrit Bergsma (6:16.66) en bronze.

Avant cette finale olympique, le Néerlandais, 27 ans, avait remporté 16 de ses 18 dernières courses sur 5.000m, faisant l'impasse sur l'Euro le mois dernier.

Sven Kramer, l'homme aux 19 titres mondiaux - 6 allround et 13 par distance - ambitionne deux autres titres olympiques (10.000m et en poursuite).

Bart Swings, pour ses premiers JO, a prévu lui de disputer encore le 1.500m (samedi) et le 10.000m (le 18 février).

"J'aurais signé à deux mains pour un tel résultat"

Bart Swings aurait signé à deux mains pour finir 4e du 5.000m en patinage de vitesse aux jeux Olympiques d'Hiver de Sotchi, samedi. Même s'il est passé à un souffle (à 1.13) d'une médaille de bronze, le Louvaniste, 22 ans, était très heureux pour sa première participation aux JO.

"Le but était de décrocher un diplôme olympique (ndlr, top 8), alors c'est clair que cette 4e place me donne un super sentiment. J'aurais signé à deux mains pour un tel résultat, cela me donne beaucoup de confiance pour le 1.500m."

Bart Swings dispute le 1.500m samedi et le 10.000m le 18 février laissant encore en suspens une éventuelle participation au 1.000m jeudi.

"Je sentais que je pouvais m'étonner moi-même. Je me suis toujours demandé comment je me sentirais aux JO. C'est clair maintenant, cela me donne une motivation supplémentaire. Je n'ai jamais aussi bien patiné sur une longue distance."

Engagé dans la 12e et avant-dernière paire avec le Néerlandais Jan Blokhuijsen, vice-champion olympique, Bart Swings est parti en boulet de canon restant jusqu'au bout en course pour une place sur le podium.

"J'ai commencé très fort et j'ai mordu sur ma chique dans la ligne droite pour faire un 28.2 au premier tour. J'ai accroché Jan et tourné autour de 29.5 ensuite. Je savais que j'étais en course pour une médaille, mais les deux derniers tours étaient de trop. L'acide lactique était énorme et j'ai perdu de la vitesse."

Engagé dans la 12e et avant-dernière paire, Bart Swings patinait avec le Néerlandais Jan Blokhuijsen, champion d'Europe allround, finalement 2e, un bon tirage selon son coach. Le Louvaniste, 22 ans, a bouclé la distance en 6:17.79. Après un départ en boulet de canon, et un meilleur temps lors des 3 premiers tours, Bart Swings est resté jusqu'au bout en course pour un podium finissant finalement 4e, à 3 secondes de son record de Belgique (6:13:37.), à 1.13/10e seulement d'une médaille olympique. Intouchable, Sven Kramer a conservé son titre conquis à Vancouver il y a 4 ans, rajoutant une 5e médaille olympique à son palmarès. Dans un chrono de 6:10.76 (record olympique), il a devancé ses compatriotes Jan Blokhuijsen (6:15.71), 2e, et Jorrit Bergsma (6:16.66) en bronze. Avant cette finale olympique, le Néerlandais, 27 ans, avait remporté 16 de ses 18 dernières courses sur 5.000m, faisant l'impasse sur l'Euro le mois dernier. Sven Kramer, l'homme aux 19 titres mondiaux - 6 allround et 13 par distance - ambitionne deux autres titres olympiques (10.000m et en poursuite). Bart Swings, pour ses premiers JO, a prévu lui de disputer encore le 1.500m (samedi) et le 10.000m (le 18 février)."J'aurais signé à deux mains pour un tel résultat" Bart Swings aurait signé à deux mains pour finir 4e du 5.000m en patinage de vitesse aux jeux Olympiques d'Hiver de Sotchi, samedi. Même s'il est passé à un souffle (à 1.13) d'une médaille de bronze, le Louvaniste, 22 ans, était très heureux pour sa première participation aux JO. "Le but était de décrocher un diplôme olympique (ndlr, top 8), alors c'est clair que cette 4e place me donne un super sentiment. J'aurais signé à deux mains pour un tel résultat, cela me donne beaucoup de confiance pour le 1.500m." Bart Swings dispute le 1.500m samedi et le 10.000m le 18 février laissant encore en suspens une éventuelle participation au 1.000m jeudi. "Je sentais que je pouvais m'étonner moi-même. Je me suis toujours demandé comment je me sentirais aux JO. C'est clair maintenant, cela me donne une motivation supplémentaire. Je n'ai jamais aussi bien patiné sur une longue distance." Engagé dans la 12e et avant-dernière paire avec le Néerlandais Jan Blokhuijsen, vice-champion olympique, Bart Swings est parti en boulet de canon restant jusqu'au bout en course pour une place sur le podium. "J'ai commencé très fort et j'ai mordu sur ma chique dans la ligne droite pour faire un 28.2 au premier tour. J'ai accroché Jan et tourné autour de 29.5 ensuite. Je savais que j'étais en course pour une médaille, mais les deux derniers tours étaient de trop. L'acide lactique était énorme et j'ai perdu de la vitesse."