Shane McLeod est rentré en Belgique avec le sentiment du devoir accompli

18/12/18 à 16:08 - Mise à jour à 16:09

Source: Belga

Arrivé mi-octobre 2015 à la tête des Red Lions, soit moins d'un an avant les Jeux Olympiques de Rio, Shane McLeod est un des maillons indispensables du succès des Red Lions.

Shane McLeod est rentré en Belgique avec le sentiment du devoir accompli

© BELGA

Le Néo-Zélandais a été un des grands artisans du sacre de l'équipe nationale de hockey à la Coupe du monde en Inde. "C'est un petit soulagement que le tournoi soit fini en ayant réalisé ce que nous voulions accomplir", a déclaré le T1 mardi à l'Hôtel de Ville de Bruxelles.

Reconnu par ses ouailles pour sa capacité à gérer son groupe tout en donnant confiance à chacun, McLeod a toujours cru en ses chances de triomphe à Bhubaneswar, même s'il reconnait que la finale s'est jouée à peu de chose. "Une fois les shoot-out arrivés, nous avons pu compter sur le meilleur gardien du monde, et cela a sûrement fait la différence", a expliqué le technicien kiwi en évoquant Vincent Vanasch, déterminant en finale.

La Belgique n'aura pas usurpé son titre mondial, elle qui n'a encaissé qu'un seul but lors des quatre derniers duels à élimination directe. "Nous nous sommes concentrés sur le secteur défensif durant toute la compétition. Pour être performant, il fallait bien sûr marquer des buts mais, pour remporter le tournoi, il était impératif d'avoir la meilleure défense", a-t-il analysé.

A l'instar de l'ensemble des joueurs, Shane McLeod a loué les qualités de son groupe. "Je suis vraiment très fier de mes gars. C'est comme une famille, quand vous parvenez à réaliser quelque chose individuellement ou collectivement, cela vous rend très fier. Et c'est exactement ce qui se passe avec ce groupe, uni comme jamais. Je me sens très chanceux de pouvoir partager ces expériences avec de telles personnes."

Sauf catastrophe, le Néo-Zélandais devrait rester à la barre du navire belge au moins jusqu'au Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. "Je suis sous contrat jusque-là et il n'a jamais été question d'arrêter avant. Je suis toujours convaincu que nous pouvons encore nous améliorer et je compte bien profiter de cette belle aventure encore un petit peu plus longtemps", a ponctué McLeod.