Le triple champion du monde anglais était sixième au premier virage, puis il est remonté jusqu'à la 2e place grâce aux qualités de sa monoplace et à la stratégie audacieuse tentée en vain par Ferrari, avec deux arrêts pour changer de pneus au lieu d'un seul pour les Flèches d'Argent.

Rosberg, auteur d'un sans-faute pendant 53 tours, revient à deux points d'Hamilton grâce à sa 21e victoire en F1, dont sept cette année.

Le podium a été complété, et l'honneur de la Scuderia sauvé, devant des milliers de "tifosi", par un autre Allemand, Sebastian Vettel (Ferrari), 3e à 20 secondes de Rosberg, devant son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen et la Red Bull de l'Australien Daniel Ricciardo, 5e.

Une mer de spectateurs, la plupart italiens, a submergé la ligne droite dès la fin de la course, pour aller applaudir, au pied du podium, Vettel et les deux pilotes Mercedes.

AFP

Le triple champion du monde anglais était sixième au premier virage, puis il est remonté jusqu'à la 2e place grâce aux qualités de sa monoplace et à la stratégie audacieuse tentée en vain par Ferrari, avec deux arrêts pour changer de pneus au lieu d'un seul pour les Flèches d'Argent.Rosberg, auteur d'un sans-faute pendant 53 tours, revient à deux points d'Hamilton grâce à sa 21e victoire en F1, dont sept cette année. Le podium a été complété, et l'honneur de la Scuderia sauvé, devant des milliers de "tifosi", par un autre Allemand, Sebastian Vettel (Ferrari), 3e à 20 secondes de Rosberg, devant son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen et la Red Bull de l'Australien Daniel Ricciardo, 5e.Une mer de spectateurs, la plupart italiens, a submergé la ligne droite dès la fin de la course, pour aller applaudir, au pied du podium, Vettel et les deux pilotes Mercedes.AFP