Au lendemain de sa médaille de bronze sur 50m dos, Vanotterdijk, 17 ans, avait une belle occasion de monter une nouvelle fois sur le podium après avoir réussi le meilleur temps des demi-finales (59.15). En finale, elle a confirmé les attentes, s'imposant en 57.85. Soit 6 centièmes de mieux que le chrono réalisé à deux reprises par Kimberly Buys, aux Jeux Olympiques de Rio le 6 août 2016 et à Anvers le 14 mai 2017. Vanotterdijk disposait d'un record personnel en 58.30.

Vanotterdijk a devancé la Bosnienne Lana Pudar (57.88) et la Suissesse Julia Ullmann (59.39).

Mardi, la nageuse du DMB s'était offert, en 28.50, le record de Belgique du 50m dos, qui appartenait à Jade Smits (28.66) depuis le 13 février 2021.

Au lendemain de sa médaille de bronze sur 50m dos, Vanotterdijk, 17 ans, avait une belle occasion de monter une nouvelle fois sur le podium après avoir réussi le meilleur temps des demi-finales (59.15). En finale, elle a confirmé les attentes, s'imposant en 57.85. Soit 6 centièmes de mieux que le chrono réalisé à deux reprises par Kimberly Buys, aux Jeux Olympiques de Rio le 6 août 2016 et à Anvers le 14 mai 2017. Vanotterdijk disposait d'un record personnel en 58.30. Vanotterdijk a devancé la Bosnienne Lana Pudar (57.88) et la Suissesse Julia Ullmann (59.39). Mardi, la nageuse du DMB s'était offert, en 28.50, le record de Belgique du 50m dos, qui appartenait à Jade Smits (28.66) depuis le 13 février 2021.