4

C'est le nombre de titres mondiaux que détient désormais Nafi Thiam en l'heptathlon, après sa deuxième médaille d'or aux Championnats du monde (2017 à Doha et 2022 à Eugene).
...

C'est le nombre de titres mondiaux que détient désormais Nafi Thiam en l'heptathlon, après sa deuxième médaille d'or aux Championnats du monde (2017 à Doha et 2022 à Eugene).A l'exception de l'Américaine Jacky Joyner-Kersee, elle est désormais la seule heptathlète à avoir remporté deux médailles d'or aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde. L'heptathlon était au menu des Jeux pour la première fois en 1984 et ses premiers Championnats du monde remontent à 1983).Depuis que Nafi Thiam a remporté l'or olympique, à Rio de Janeiro en 2016, elle a gagné toutes les compétitions d'heptathlon et de pentathlon (en salle) auxquelles elle a participé, à l'exception d'une : les championnats du monde de 2019 à Doha, où elle avait terminé à la deuxième place derrière Katarina Johnson Thompson. En partie parce que la Britannique a presté à un niveau très élevé (6981 points, voir point suivant). En partie parce que la Belge avait vécu une préparation perturbée, avec notamment une déchirure au mollet gauche et une douleur au coude.C'est le score final de Thiam à Eugene, son deuxième meilleur score de tous les temps, soit 66 points de moins que son record personnel établi en 2017 à Götzis (7013).Mais c'est aussi 184 points de plus que lorsqu'elle a remporté l'or aux Championnats du monde 2017 (6784), et 156 et 137 points de plus respectivement que lors de ses titres olympiques (6791) et Tokyo (6810).Il s'agit également du quatrième meilleur score de tous les temps lors d'un championnat du monde, après celui de Joyner-Kersee (1987, 7128 points) et de la Suédoise Carolina Klüft (2007, 7032 points et 2003, 7001 points).Ce score élevé était également nécessaire pour remporter l'or à Eugene. Anouk Vetter, la vice-championne du monde néerlandaise, a enregistré un total de 6867 points. C'est un score plus important que ceux de Thiam lors de ses trois précédents titres mondiaux.Personne dans l'histoire des championnats du monde d'heptathlon n'avait obtenu autant de points pour une deuxième place. Même aux Jeux olympiques. Seul une médaillée d'argent a récolté plus de points que Vetter (l'Allemande de l'Est Sabine John en 1988, avec 6897 points - probablement pas à l'eau claire).Le total de points sur le podium d'Eugene (6856 points), avec l'Américaine Anna Hall en troisième position aux côtés de Thiam et Vetter (6755 points), est même le plus élevé jamais enregistré lors d'un heptathlon de Mondial.Et aux Jeux olympiques de 1988, seuls Joyner-Kersee et les Est-allemandes John et Behmer ont réussi à obtenir un total encore plus élevée (7015, grâce au record mondial établi alors par Kersee, 7291 points). Mais c'était une époque "différente".C'est l'âge plus onze mois de Nafi Thiam. Son premier titre mondial en heptathlon remonte à Rio, juste avant son 22e anniversaire.Thiam fut aussi la deuxième plus jeune lauréate de tous les temps aux Jeux et lors des championnats du monde. Seule la Suédoise Carolina Kluft (20 et 21,5 ans lors de son premier titre mondial et de son premier titre olympique en heptathlon, en 2003 et 2004) a fait mieux.À Eugene, la Liégeoise est devenue la cinquième championne du monde la plus âgée de l'histoire, après Sabine Braun (32, 1997), Joyner-Kersee (31, 1993), Hanna Melnychenko (30, 2013) et Jessica Ennis-Hill (29, 2015).Seules Joyner-Kersee (premier et dernier titre mondial entre 1987 et 1993) et Ennis-Hill (premier et dernier titre mondial entre 2009 et 2015), comme Thiam, ont été capables de décrocher l'or aux Jeux olympiques et lors des championnats du monde, sur une période de six ans.C'est le chrono réalisé par Nafi Thiam à Eugène lors du 800 mètres, l'épreuve finale de cet heptathlon. C'est plus de deux secondes en-dessous de son précédent record personnel, qu'elle avait réalisé en 2017 à Götzis (2:15,24).Dans la dernière épreuve du concours, Thiam a plus que comblé le retard de 19 points qu'elle accusait sur Anouk Vetter. C'est un autre signe de ses qualités de compétitrice capable de se surpasser dans les moments décisifs. Elle est ainsi devenue la deuxième athlète à passer de l'argent à l'or sur l'épreuve du 800 mètres lors d'un championnat du monde. Seul Joyner-Kersee l'avait réalisé en 1993. L'Américaine a comblé un retard de 7 points sur Sabine Braun et s'est imposée avec 40 points de plus. Thiam fait donc encore mieux, puisqu'elle a finalement remporté l'or avec une avance de 80 points sur Vetter, en partie grâce à ce record personnel sur 800 m.L'entraînement prodiguée par son coach de toujours, Roger Lespagnard, sur la course à pied a donc porté ses fruits. Nafi a également réalisé son meilleur chrono personnel sur le 100m haies (13"21, soit 13 centièmes de mieux que son précédent record personnel de 13"34, qui datait également de 2017).Les 24"39 du 200 mètres sont également le chrono le plus rapide qu'elle a réalisé dans un championnat international.Parce que Thiam n'avait pas pu s'entraîner autant qu'elle le souhaitait ces derniers mois, en raison d'une blessure au dos, elle est restée en dessous de son meilleur niveau au lancer du javelot (seulement 53m01, son plus mauvais lancer jamais réalisé dans un championnat majeur).Ce n'est cependant pas mal du tout, car il s'agit tout de même du troisième meilleur lancer de la compétition à Eugene. Mais cela reste plus de six mètres en dessous de son record personnel (59m32 réalisés en 2017). Cette "contre-performance" dans un de ses exercice fétiche lui a cependant coûté 122 points qui ont permis à Vetter de virer en tête avant la dernière épreuve. Sans ce lancer légèrement inférieur, Thiam aurait peut-être pu améliorer le record européen de Kluft (7032 points), puisqu'elle totalise désormais 6947 points, soit 85 points de moins que la Suédoise.Cela donne à Nafi quelques perspectives intéressantes pour l'avenir, si elle parvient à combiner ses meilleurs temps sur les épreuves de course à pied avec un meilleur lancer de javelot."Plus est en elle", donc, même si à presque 28 ans, il faudra que son corps continue à coopérer, bien sûr.Quoiqu'il arrive, la carrière de notre athlète liégeoise est déjà fantastique. Elle peut désormais disputer ses futures compétitions en se disant que rien n'est encore à faire, mais que tout est encore possible.C'est la longueur atteinte par Nafi Thiam lors de son saut en longueur à Eugene. Lors de TOUS ses titres dans les championnats internationaux (Championnats d'Europe 2018, Jeux olympiques 2016 et 21, Championnats du monde 2017 et 22), elle a toujours réussi des sauts entre 6m57 et... 6m60. Paradoxalement, lorsqu'elle a établi son record total personnel de points à l'heptathlon de Götzis, en 2017, Thiam n'a sauté qu'à.... 6m56.Cette performance symbolise aussi son exceptionnelle régularité et sa mentalité de gagnante au fil des années. Malgré les nombreuses blessures et le stress mental contre lesquelles la Liégeoise a dû lutter. On se souvient de nombreuses larmes, comme au début de l'année lorsque des douleurs au dos l'ont tourmentée.Plus encore que tous ces chiffres et ces médailles ci-dessus, la plus grande victoire de Nafi Thiam est d'être avant tout animée par une passion sans fin pour son sport.