"Aujourd'hui, nous commettons deux erreurs qui nous coûtent deux buts. Ce match me laisse la même impression que contre l'Espagne, contre qui nous avons aussi laissé filer notre avantage de deux buts en fin de rencontre", analyse Vanasch.

"On remarque, comme ce soir, que chaque adversaire a désormais cet objectif de vouloir battre le N.1 mondial. On doit s'y faire et défendre à chaque fois ce statut. Maintenant il faut aussi souligner que si le score avait été de 5-0 pour nous à la fin de la première mi-temps, on n'aurait rien eu à dire. Mais pour cela nous devons mieux concrétiser nos occasions. Le point positif à retenir ce soir sera notre succès aux shoot-outs. C'est une petite récompense. Maintenant bien récupérer pour aller chercher les trois points en Australie. Si les conditions de température étaient excellentes ici à Auckland, on annonce par contre une vague de chaleur à Melbourne, où dans deux jours nous devrions jouer sous 38 dégrés. Cela aussi c'est la Pro League, avec ses difficultés d'acclimation et de jetlag", a conclu Vanasch.